Florent Toniutti décrypte les premiers choix tactiques de Paulo Sousa

Florent Toniutti décrypte les premiers choix tactiques de Paulo Sousa

Le - Médias - Par

Gros point sur les Girondins de Bordeaux dans le podcast du jeu et de la tactique, "Vu Du Banc" (émission du 21 mars), avec Florent Toniutti - supporter bordelais - qui se réjouit de voir le nouveau coach Paulo Sousa "développer un 3-4-3 à Bordeaux, car c'est (s)on système préféré".

Alors Florent s'est donc fait un plaisir d'analyser ça en détails (voir aussi les vidéos en fin de brève), à partir du match Bordeaux - Rennes (1-1, 29ème journée de Ligue 1) du weekend dernier :

"Depuis Gillot, qui est le dernier coach à avoir été au bout d'un contrat, Bordeaux les enchaîne à une très grande vitesse et la durée de vie maximale d'un coach dernièrement c'était de 18 mois, avec Sagnol et Gourvennec. Mais là l'idée c'est que Paulo Sousa arrive pour la durée. Ce que j'ai pensé du premier match de Bordeaux sous Paulo Sousa ? On a vu des idées, des circuits qu'on ne voyait pas avant. On a d'abord vu, dès le coup d'envoi, une équipe voulant défendre en avançant et presser l'adversaire, ce qui a été fait à bonne intensité pendant 25-30 minutes. Devant, Kamano et Briand - surtout Briand - ont fait un gros travail, pour couper la relation entre la charnière et aller mettre la pression sur les deux défenseurs centraux rennais quand Rennes décidait de repasser par derrière pour conserver le ballon.

Paulo Sousa : "Nous avons dû réduire la charge de travail"

Ensuite, autre point, quand l'équipe arrêtait de presser elle se réorganisait en 4-4-1-1, avec Briand entre les deux défenseurs centraux puis Kamano entre les deux milieux, mettant la pression sur le milieu côté ballon. Derrière eux, on avait deux lignes de 4 replacées, avec une petite adaptation puisque Koundé jouait alors en latéral droit et Sabaly milieu droit, avec Pablo et Jovanovic dans l'axe, laissant Poundjé revenir arrière gauche et De Préville fermer ce côté-là. Et c'est lorsque Bordeaux avait la possession que ce système basculait en 3-4-3, avec Koundé et Jovanovic autour de Pablo, puis un milieu assez classique avec Basic et Otavio, mais formant un carré devant les deux milieux rennais, avec Kamano et De Prévillé venant se placer derrière ces deux milieux. Briand restait en pointe et les latéraux Sabaly et Poundjé apportaient de la largeur sur les côtés. Au final, ce système-là, c'est exactement le même que Paulo Sousa utilisait et avait mis en place à la Fiorentina, avec Roncaglia dans le rôle de Koundé, pouvant jouer en latéral et en troisième défenseur central.

C'est donc un système un peu hybride, mais il a bien fonctionné dans les idées, même si plusieurs questions se posent, comme la capacité de certains joueurs à évoluer dans ce système, car après ces premières 90 minutes il y avait des soucis au niveau des prises de balle, de l'orientation du corps, des réflexes pour trouver un joueur libre. Beaucoup de choses restent donc à ajuster, mais au moins c'était intéressant de voir ces idées être posées sur un terrain. Après, la question de l'intensité et de la condition physique se pose aussi, car au bout de 50 minutes, quand l'équipe n'a plus eu le jus pour repartir de derrière, se rendre disponible au milieu, contre-attaquer, ressortir en nombre et même aller presser, tout simplement, Bordeaux n'a plus eu la possession du ballon et Rennes s'est pas mal régalé en jouant dans le dos de Koundé et de Poundjé pour trouver des décalages. Heureusement, dans la surface, Pablo, Jovanovic et Koundé sont restés assez maîtres de leur sujet, jusqu'au but dans les arrêts de jeu. Mais il était sur un coup de pied arrêté."

Florent Toniutti décrypte les premiers choix tactiques de Paulo Sousa

En continu