F. Grenet : "Supporter inconditionnel des Girondins, spectateur du reste"

F. Grenet : "Supporter inconditionnel des Girondins, spectateur du reste"

Le - Anciens - Par

François Grenet, ancien latéral droit des Girondins de Bordeaux pendant une dizaine d'années (les 90's, grosso modo), était sur ARL, dans 'Top Girondins', ce soir. Invité à donner son avis sur le monde du foot pro actuel, il répond... très sincèrement :

"Le monde du football pro, ça ne me manque pas du tout. Ce qui me manque, c'est le terrain, l'effort quotidien, la belle vie de sportif ; ça oui... Mais les à-côtés, non, surtout vu l'évolution. Je suis encore le foot, bien sûr, et les Girondins c'est 'mon' club, j'en suis un supporter inconditionnel. Mais maintenant je regarde ça d'assez loin et pour le reste que les Girondins je suis spectateur.

Si je voudrais intégrer un staff ? En fait, quand je dis que le terrain me manque, je parle de quand j'étais acteur, mais pas comme entraîneur et surtout pas chez les grands. Après ma carrière de joueur, j'ai coupé, j'ai choisi un 'vrai' métier on va dire et j'en suis fier même si ça a été dur. Ce fut un autre cycle pour moi, après ma quinzaine d'années comme footballeur. Aujourd'hui, après 11 ans comme assureur, j'ai aussi laissé ça. Après, je ne veux pas devenir entraîneur en pro, mais ce que font Matthieu Chalmé et Jaro Plasil avec les jeunes, en revanche, ça pourrait m'intéresser, car il y a une notion de transmission. J'entends beaucoup dire que c'est dur avec les jeunes et leur mentalité... Je le conçois, mais je me dis qu'un jeune ça reste malléable, comme joueur et comme être humain, alors si, humblement, en les ayant quand ils sont ados, on peut les aider en les tirant vers le haut... Oui, ça ça m'intéresse. Je suis en phase de réflexion pour passer mes diplômes, mais je n'en ai pas. Et je répète que le monde du foot pro ne me manque pas du tout."

F. Grenet : "Supporter inconditionnel des Girondins, spectateur du reste"

Contenu sponsorisé

En continu