É. Besnard : "Tout était possible (FCGB - ACM) à condition de marquer tôt"

É. Besnard : "Tout était possible (FCGB - ACM) à condition de marquer tôt"

Le - Médias - Par

Le journaliste (et supporter bordelo-rennais) Éric Besnard (Canal +) a continué de répondre aux questions d’Éric Dagrant, voix des Girondins et de la FFF, pour son émission 'Pressentiments'.

Intervieweur bord-terrain pour LE FCGB - Milan AC (3-0, quart de finale retour de la Coupe de l'UEFA 96), il raconte ses sensations d'avant choc...

"Tout a changé en 20 ans, évidemment, mais à l'époque, oui, j'avais une liberté de travail. Ça avait beau être une Coupe d'Europe, on pouvait... Déjà, moi j'avais la chance d'alterner entre Bordeaux et Rennes pour 'Jour de Foot', donc j'étais toutes les semaines à Bordeaux, tous les 15 jours à Chaban-Delmas, très souvent ; du coup je connaissais bien l'équipe d'alors et le coach Gernot Rohr. De ce fait, on pouvait parler avec eux, mais peut-être un peu moins avant ce match retour, car ils étaient vraiment dans leur match. Et c'est d'ailleurs là, avant le match, que je me suis dit : 'Il peut se passer quelque chose'. On sentait que... On en avait parlé... Et moi, j'avais vécu en étant là le fameux Bordeaux - Juve de 85, la demi-finale retour de Ligue des Champions (2-0), et j'en avais évidemment parlé avec Michel Platini, pour qu'il me raconte l'histoire.

Malgré le 3-0 de l'aller, on y a tous cru à la qualif' des Girondins de Bordeaux en finale de la C1 85... Et là, il y avait des similitudes : équipe italienne, une des plus belles du monde, Platini est encore là - aux commentaires -, des Girondins qui n'étaient pas encore devenus des stars mais qui allaient l'être... Tout était possible ! Mais à condition, et je crois que c'est Gernot Rohr qui le disait, de marquer tôt. Et c'est ce qui est arrivé (but de Didier Tholot à la 15ème minute, NDLR)."

Retranscription faite par nos soins

É. Besnard : "Tout était possible (FCGB - ACM) à condition de marquer tôt"

Contenu sponsorisé

En continu