E. Baup : "Dans une carrière, on a rarement tant d'émotions (titre de 99)"

E. Baup : "Dans une carrière, on a rarement tant d'émotions (titre de 99)"

Le - Anciens- Par

Pour RMC, dans une émission animée par Nicolas Jamain, l'ex entraîneur de nos Girondins de Bordeaux champions de France 99, Élie Baup, a retracé ses souvenirs de ce grand moment, construit pas à pas :

"Dans une carrière, on a rarement autant d'émotions, donc ça fait très plaisir d'en reparler, ça remet dans la tête des souvenirs merveilleux, avec des joueurs talentueux. Mais c'était aussi une aventure humaine, et on a procuré du plaisir à tout le monde : joueur, dirigeants, supporters. Donc c'est toujours agréable d'en reparler. La saison d'avant, on avait fini 5èmes et été battus en finale de la Coupe de la Ligue par Paris, donc on voulait repartir en étant ambitieux et finir européens, mais l'idée du titre elle est venue au fur et à mesure, avec les bons résultats. Progressivement, au fil des rencontres.

Il y a aussi eu quelques tournants, comme la réception de Marseille où on gagne 4-1. Au début, c'est Marseille qui est bâti pour gagner ce titre. On jouait chacun un jeu offensif, sans calcul, on attaquait, il y avait des espaces, et pour moi ce sont des moments forts de la D1 ou L1, car ça calculait moins dans la notion d’utilisation du ballon. Même mon milieu défensif et capitaine, Michel Pavon, au départ, il est numéro 10. L'OM avait aussi des joueurs de qualité, il y en avait dans les deux équipes. Après, l'attaque, c'était un état d'esprit, on ne caclulait pas comme maintenant par rapport au calendrier, au mercato, aux prochains matches, à la fatigue. C'était y a 21 ans, donc pas forcément si longtemps pourtant... On voit aussi que, cette saison, Marseille va en finale de Coupe de l'UEFA, contre Parme, et que nous on perd en quart contre Parme, aussi, en en prenant 6 là-bas... Donc c'était vraiment un état d'esprit, mais la Coupe du Monde 98 gagnée par la France avait aussi donné un élan positif à tous les clubs français, car il fallait faire honneur aux pays."

Retranscriptions faites par nos soins

En continu