Didier Tholot analyse la communication de Paulo Sousa (mercato et joueurs)

Didier Tholot analyse la communication de Paulo Sousa (mercato et joueurs)

Le - Médias - Par

Nouvelles analyses, encore faites pour le podcast de Sud Ouest, de Didier Tholot sur les Girondins. Cette fois, l'ex attaquant bordelais et actuel entraîneur en quête d'un challenge s'exprime sur les tensions entre le coach Paulo Sousa et sa hiérarchie au FCGB et sur l'impact de la communication du Portugais sur ses joueurs :

"Le métier d'entraîneur est très sollicitant, par rapport aux résultats aussi... Alors, si c'est le cas, Paulo Sousa fait vraiment bien de montrer son mécontentement. Apparemment, il a toujours réclamé - et on lui a certainement promis - des joueurs beaucoup plus hauts au mercato, mais à un moment donné les critiques c'est lui qui les prend, car c'est lui qui ne gagne pas les matches. Donc c'est bien, à un moment, de dire les choses, et de les dire cash, car s'il n'y a pas de résultats mais que le recrutement n'a pas été fait dans le sens de l'entraîneur c'est bien que tout le monde soit ciblé.

(...) Comment les joueurs vivent le fait que l’entraîneur dise qu'il n'a pas eu les joueurs souhaités au mercato ? C'est à double tranchant. Car vous avez ceux assurés de leur place qui aimeraient bien avoir des recrues et ceux qui se battent tous les jours pour la gagner et se disent qu'ils sont un peu les bouche-trous car le coach attend mieux. Alors on dévalorise un peu certaines valeurs... Donc un coach peut le dire, mais pas le répéter tout le temps. Après, Paulo Sousa, il est très fort en communication. Mais c'est à double tranchant. Et si les résultats ne sont pas là ça peut se retourner contre le coach, le staff, le club. En tout cas, Sousa il a besoin de se re-concentrer sur ses joueurs, car un coach a besoin de ses joueurs. Ça ne veut pas dire être gentil, tout laisser passer. Il peut être dur, mais il a besoin de tout un groupe derrière lui, faisant les efforts pour lui, en plus de les faire pour eux, par rapport au projet de jeu. Maintenant, entre ce que Sousa dit en tête-à-tête et ce qu'il dit à l'extérieur... Il faut maîtriser sa comm'. Et je n'ai jamais entendu Sousa critiquer un joueur dans la presse avec véhémence, car c'est le meilleure moyen de se prendre un coup de hache dans le dos. Les choses se disent en face, pour que Sousa maîtrise son groupe. Après, maintenant, il faut des résultats... Mais je vois plus Bordeaux finir entre 8 et 12ème de Ligue 1."

Retranscriptions faites par nos soins

Didier Tholot analyse la communication de Paulo Sousa (mercato et joueurs)

Contenu sponsorisé

En continu