Sousa, KS, la fin de saison : E. Taisne (L’Équipe) analyse le FCGB actuel

Sousa, KS, la fin de saison : E. Taisne (L’Équipe) analyse le FCGB actuel

Le - Médias - Par

Journaliste pour L’Équipe et suiveur des Girondins de Bordeaux, Emery Taisne était invité lors de l'émission 'Top Girondins' du soir, sur ARL, pour aborder l'actu du FCGB.

Ses analyses :

"Sportivement, ça ne se passe pas si mal. C'est miraculeux de jouer encore quelque chose, aussi car les concurrents ne sont pas présents. Mais en interne, le climat est particulier, depuis maintenant plus d'un an et la vente du club. Il y a des tensions entre Paulo Sousa - qui est très déçu du mercato d'hiver, mais qui a remercié sincèrement Eduardo Macia malgré tout... - et le président Frédéric Longuépée et entre les Ultramarines et la direction, ainsi que l’actionnaire. Après, mathématiquement, l'Europe est encore possible, et alors... pourquoi ils n'y croiraient pas ? Le vestiaire, j'ai l'impression qu'il est toujours ambitieux, je n'ai pas l'impression que l'équipe ait lâché, je crois que les joueurs veulent se battre et éviter une fin de saison insipide, dans le ventre mou.

King Street ? Je les vois mal partir l'été prochain, même si c'est le souhait de pas mal de supporters. Après, c'est compliqué de savoir dans quelle mesure le travail de sape des Ultramarines peut les embêter, mais je pense qu'ils seront là au moins pour un an et demi. Mais ils ne seront pas là pour 10 ans, ça c'est sûr. J'avais demandé ça au président Longuépée, mais je n'avais pas eu de réponse claire. Donc je ne sais pas jusqu'à quand ils croiront au projet... Ça dépendra des résultats et des conflits, avec les supporters et en interne.

(...) Sousa a été déçu du mercato, il voulait non pas un mais deux attaquants, même s'il y a eu Oudin. Et quand il voit que Bordeaux n'est pas capable de faire Taremi de Rio Ave, alors que c'était plus le 5ème choix que le 1er et qu'il avait pourtant donné les postes qu'il voulait et même quelques noms... En plus, pour Taremi, c'était fait, il y avait accord, mais au dernier moment Bordeaux n'a plus donné de nouvelles et Rio Ave n'avait plus le temps de trouver un remplaçant. Il faut comprendre Paulo Sousa. Sa logique n'est pas différente de celle de l'été dernier, qu'il avait expliquée à Sud Ouest : il voit le club vendre des joueurs pour 20-30M€ mais avoir du mal à en réinvestir 2-3M€. Il laisse Eduardo Macia bosser, mais il a du mal et je pense que ça l'énerve."

Retranscriptions faites par nos soins

Sousa, KS, la fin de saison : E. Taisne (L’Équipe) analyse le FCGB actuel

Contenu sponsorisé

En continu