Daniel Riolo : "Les clubs comme Bordeaux ne sont plus dans du sportif"

Daniel Riolo : "Les clubs comme Bordeaux ne sont plus dans du sportif"

Le - Médias - Par

"Romantique" autoproclamé dans sa vision du foot et de ce que doit être un projet de club, Daniel Riolo explique depuis quelques temps, sur RMC, qu'il est devenu, depuis peu et en voyant l'évolution du football, favorable à l’idée d'une ligue (semi-)fermée pour les gros clubs européens, laissant donc les autres clubs plus 'communs' économiquement jouer les ligues nationales afin de redonner de l'intérêt sportif aux championnats domestiques.

Réexpliquant son opinion sur ce sujet, le 'sniper' médiatique épingle encore une fois les dérives de ce que deviennent des clubs, dont les Girondins de Bordeaux, à présent une coquille vide pour lui :

"Si on fait une super ligue européenne fermée ou semi-fermée - en réfléchissant bien à la formule -, il y aurait une restructuration de beaucoup de championnats nationaux, qui continueraient tout de même à exister, car on ne les ferait pas disparaître les petits clubs, comme ceux de notre Ligue 1 par exemple. Les supporters continueraient bien sûr de pouvoir voir les matches, aller aux stades, supporter leur club... Et sans qu'il y ait toute cette hypocrisie générale. Car nos championnats n'ont plus de sens. Finalement, je pense, depuis peu et sans que ce soit une adhésion du cœur, que le football doit arriver à ça, vu comment nos championnats nationaux perdent en crédibilité, avec des disparités entre les équipes qui font que les matches ne veulent plus rien dire.

(...) Aujourd’hui, les déviances qu’il y a dans le football, je n’en peux plus ! Les clubs dirigés comme à Bordeaux, et tous ces gens qui arrivent dans le foot pour faire du trading, j'en ai marre. Ces équipes-là, elle ne sont déjà plus dans du sport, elles ne sont plus dans un processus sportif et j'en suis désolé pour ces clubs. Moi, ça me fend le cœur de voir que ces clubs, parfois des historiques, sont dorénavant dans les mains de ces gens-là, avec cette vision. Mais je ne vois pas comment on va revenir en arrière. Et vu qu'on ne peut pas les empêcher de venir investir..."

Retranscriptions faites par nos soins

Daniel Riolo : "Les clubs comme Bordeaux ne sont plus dans du sportif"

Contenu sponsorisé

En continu