Riolo : "Quand Sousa va se barrer, Bordeaux sera comme deux ronds de flan"

Riolo : "Quand Sousa va se barrer, Bordeaux sera comme deux ronds de flan"

Le - Médias - Par

Sur RMC, hier soir, dans 'L'After Foot', l'éditorialiste Daniel Riolo ; qui assume d'avoir changé d'avis et de faire preuve de cynisme sur le coup ; déclare et explique qu'avec le temps il est devenu favorable à l'idée d'une super ligue européenne (fermée ou semi-fermée) avec les meilleurs clubs des grands championnats jouant entre eux toute la saison et laissant donc les divisions nationales se disputer sans leurs 2-3-4 formations majeures.  :

"Imagine un championnat où tu aurais Barça - Real en permanence, avec la Juve, le Bayern, le PSG et quatre clubs anglais... Ce serait énorme. En France, à part Paris, Marseille et Lyon - qui seraient les deux autres clubs français à y aller - sont aussi à fond pour ça. Des clubs, énormément, se disent qu'ils pourraient gagner 10 fois plus et qu'il faut concrétiser ce pactole-là, monumental, au lieu de rester assis dessus. Puis on se dit qu'on ne pourra pas y échapper et qu'on finira par y venir. (...) Mais le seul ennemi réellement très solide contre cette ligue européenne, ce serait la Premier League, qui est déjà une ligue autosuffisante économiquement, avec un modèle, et qui donc peut dire : 'On est même au-dessus de la Ligue des Champions'.

(...) Au départ, j'étais méga contre ce genre de projets - et le sujet me passionne -, mais quand je vois ce qu'est notre football français, son niveau, et notre Ligue 1 qui n'évolue pas, ne peut plus évoluer, et qui est déjà devenu un championnat parallèle - ouvrez les yeux sur ça - ; je suis passé pour. Après, si j'étais Anglais je penserais différemment... Mais en France - comme en Italie, où le foot est en train de mourir -, nos clubs sont déjà morts de toute façon. Je suis triste de le dire, mais Bordeaux c'est mort, Nantes c'est mort. Ce sont des clubs morts, avec de petites affluences au stade, servant juste à donner 2-3 joueurs à l'étranger de temps en temps.

La Ligue 1, c'est juste - comme d'autres, dont le Portugal - un championnat de complément où les joueurs sont formés ou de passage pour être vendus et dont ils veulent tout de suite se barrer. Ils ne pensent qu'à ça ! Et pour les clubs, c'est de la chair à canon... Je sais que les gens sont attachés à leur club, mais ils sont attachés à du fake, car ces clubs sont en crise perpétuelle. On ment aux gens ! Bordeaux, regarde, quand Paulo Sousa va se barrer - à Arsenal ou ailleurs -, car Bordeaux ça sert à rien pour lui, ils vont se retrouver comme deux ronds de flan. (...) Des clubs comme Paris, Lyon et Marseille, ils souffrent de ça et veulent un championnat supranational pour grandir économiquement et donner à manger quelque chose de meilleur à leur public. De toute manière, quand tu regardes la Ligue des Champions, même s'il y a encore des surprises comme pour l'Ajax l'an dernier, c'est déjà ça... Qu'on ouvre les yeux sur cet état de fait, sur la situation actuelle. Il n'y a plus d'aléas sportifs. Et pourtant, c'est là qu'on prend le plus de plaisir, comme devant la NBA au basket. Mais même les matches de sélections, à part l'Euro et la Coupe du Monde, ça n'intéresse plus personne. On veut voir du vrai foot : Euro, Mondial, Ligue des Champions... Et en Ligue 1, on ne voit pas de foot. Même pour les diffuseurs, on voit que proposer juste la L1 ce n'est pas assez, donc il faut étoffer l'offre."

Retranscription faite par nos soins

Riolo : "Quand Sousa va se barrer, Bordeaux sera comme deux ronds de flan"

Contenu sponsorisé

En continu