Christophe Dugarry : "On était 22, on sera désormais 45 !"

Christophe Dugarry : "On était 22, on sera désormais 45 !"

Le - CM 2018 - Par

Sur RMC, l'ex attaquant bordelais Christophe Dugarry a partagé ses ressentis de champion du monde 1998 après le deuxième sacre mondial des Bleus, 20 ans après, cette fois en Russie. 

"Pour mes enfants, dont un est né en 1998, c'est magnifique. Il fallait que cette génération vive ça, elle aussi. On leur a tellement rabâche les choses, raconté ce qui s'était passé il y a 20 ans, qu'eux aussi avaient envie de vivre ça. Alors à présent ils reproduisent ce qu'on a vécu en France il y a 20 ans. Pour nous, les joueurs de l'époque, c'est beaucoup d'émotions et de souvenirs qui remontent, alors félicitations aux Bleus et au sélectionneur. En tout cas, ça fait plaisir de revoir les Français vivre des choses comme ça. (...) Et pour les joueurs, maintenant, l'important c'est qu'il va falloir partager ça avec le peuple, être accessibles, être avenants, gérer ça par rapport aux attentes des gens, qui ont très envie de communier. Mais je crois qu'ils sont prêts, qu'ils le savent, car on le leur a dit ! Alors que nous, il y a 20 ans, on ne savaient pas tout ce qu'on allait vivre après. (...) On était 22, on sera désormais 45 ! On les accueille avec plaisir, sans être déçus de ne plus être les seuls, au contraire. On ne nous enlève rien à nous, mais ils nous rejoignent. Et c'est un immense plaisir de revivre ça, avec la nouvelle génération de joueurs et de supporters. (...) Aussi, avec toutes les tragédies qu'a vécues notre pays dernièrement, le foot amène cette union. Et je ne suis pas sûr que beaucoup d'autres choses apportent autant de joie, de liesse et de partage."

Christophe Dugarry : "On était 22, on sera désormais 45 !"

En continu