C. Diacre défend sa liste et parle des retours d'E. Cascarino et d'O. Sarr

C. Diacre défend sa liste et parle des retours d'E. Cascarino et d'O. Sarr

Le - Sélections - Par

Sélectionneuse des Bleues, Corinne Diacre a répondu, en conf' de presse, à des questions sur sa liste de 23 pour le Tournoi de France, début mars, avec quatre bordelaises dedans (Viviane Asseyi, Charlotte Bilbault, Estelle Cascarino et Ouleye Sarr). Avant des matches, dans le Nord de la France, contre le Canada, le Brésil et les Pays-Bas, Diacre s'explique, notamment, sur les retours de Cascarino (qui rejoint sa sœur jumelle, Delphine, attaquante de Lyon) et de Sarr en équipe de France.

"Les critiques font partie de ma fonction. Après, chacun est libre de penser ce qu'il a envie de penser. J'ai entendu ce qui s'est dit, mais j'ai fait mon analyse de tout ça. Je ne suis pas fermée et obtuse, même si je suis têtue, c'est vrai (sourire). Mais j'entends ce qu'on me dit et j'ai une réelle envie d'avancer, de m'améliorer. Maintenant, vous savez, on ne peut pas se refaire intégralement non plus. Je prends en compte ce qui est dit et j'analyse... Il y a des choses qui ont déjà évolué et d'autres qui évolueront. Je ne suis fermée à rien, l'avenir le dira. J'entends ce qui se dit, mais on ne peut pas plaire à tout le monde. (...) Les clubs m'on donné l'autorisation d'avoir les joueuses plus tôt que par rapport à la date FIFA, donc je les en remercie, car ça va nous permettre d'avoir trois - quatre séances pour préparer ce tournoi.

(...) Ouleymata, elle fait de grosses performances ces dernières semaines, avec des buts marqués, et j’ai vu une autre Ouleye, qui visiblement a l’air aussi d’être un petit peu moins gênée par des pépins physiques comme par le passé. Quand on regarde ses temps de jeu depuis le mois de janvier, c’est assez impressionnant, même si la fin d’année 2019 a été un petit peu tronquée car je crois qu’elle était encore un petit peu en délicatesse avec ses genoux. Mais là, tout semble rentrer dans l’ordre, et certainement que le travail qui est fait au sein des Girondins de Bordeaux lui convient bien. En tout cas, le club fait en sorte que les joueuses soient performantes, puisqu’il y a quelques joueuses des Girondins de Bordeaux dans la liste (sourire).

(...) Estelle, elle n’a pas joué tout de suite avec les Girondins de Bordeaux en début de saison, par contre elle joue de plus en plus dernièrement, même si elle n’a pas joué le weekend dernier. J’ai trouvé quelqu’un de plus mature, plus mature dans le jeu, qui a progressé aussi athlétiquement. Je pense que le travail qui est fait aux Girondins avec le coach Pedro Martínez Losa paye aussi. Donc voilà, j’ai voulu tout simplement revoir Estelle au niveau international, et c’est quand même mieux pour moi aussi de comparer ces jeunes joueuses avec ce qu’il se fait de mieux en France et dans le monde. Le championnat, c’est bien, mais confronter nos joueuses avec les meilleures c’est mieux."

Retranscriptions faites par nos soins

C. Diacre défend sa liste et parle des retours d'E. Cascarino et d'O. Sarr

Contenu sponsorisé

En continu