Bruno Fievet : "On travaille sur un projet global"

Bruno Fievet : "On travaille sur un projet global"

Le - Vente des Girondins - Par

Cette fois pour 'Le Parisien', l'homme d'affaire et supporter bordelais Bruno Fievet donne encore une fois des explications sur son projet de racheter les Girondins de Bordeaux au fonds d'investissement américain King Street, sur lequel il travaille depuis des mois.

Extraits de son entretien :

"Si j'ai l'argent pour racheter le FCGB ? On n'a pas encore réuni la somme. Pour rendre le club viable, il faudra entre 120 et 150 millions d'euros. Il y a le rachat, la dette et les contrats en cours, avec des salaires jamais connus ici. Il faudra revenir à une masse salariale des joueurs et du personnel administratif acceptable. Ce qu'on dit aux investisseurs pour les convaincre ? Ils sont essentiellement étrangers. On ne leur ment pas, on ne leur dit pas qu'ils vont gagner de l'argent avec le football. Mais il y a énormément de choses à faire à Bordeaux. On travaille sur un projet global avec de l'immobilier, du vin, du Big Data, de l'écologie. Ce sera au travers d'un fond unique qui englobera les Girondins, de manière à ce que nos investisseurs ne soient pas perdants sur tout."

Bruno Fievet : "On travaille sur un projet global"

Contenu sponsorisé

En continu