Bordeaux et sa direction repasseront devant la DNCG en fin d'année civile

Bordeaux et sa direction repasseront devant la DNCG en fin d'année civile

Le - Économie - Par

Sud Ouest revient, encore une fois, et à froid, sur le passage ; le 12 juin ; des Girondins de Bordeaux et de leur nouvel actionnariat devant la Direction Nationale du Contrôle de Gestion. Un passage qui s'est conclu sans sanction, mais... pas sans polémiques puisque deux médias (France 3 Nouvelle-Aquitaine et France Football) s'accordent à dire que si le FCGB n'a pas été épinglé par le gendarme financier du foot pro français c'est car il aurait accepté de réduire son budget et promis des ventes de joueurs ; ce qui relance encore les doutes sur la puissance financière du consortium de trois fonds d'investissement américains dirigeant le club.

Cependant, du côté de l'entourage de la Ligue de Football Professionnel, le fait que la DNCG n'ait pris aucune mesure contre les Girondins "signifie que le dossier n’a pas généré d’inquiétude particulière et que les membres de la DNCG font confiance au plan présenté".

Tout de même, Sud Ouest rappelle que les Marine et Blanc et leurs propriétaires repasserons un examen en fin d'année civile 2019 ; ce qui est la procédure normale ; où la DNCG évaluera l'évolution des choses. Dans le pire des cas, si elle estime que les plans ne sont plus tenables et/ou que les comptes mettent en danger la pérennité du club, elle pourrait alors décider de prendre des mesures d'encadrement.

Mais nous n'en sommes pas là, car pour l'instant la DNCG valide la faisabilité du plan.

Bordeaux et sa direction repasseront devant la DNCG en fin d'année civile

En continu