Benoît Trémoulinas explique comment il a dû freiner ses envies offensives

Benoît Trémoulinas explique comment il a dû freiner ses envies offensives

Le - Anciens - Par

Retraçant sa carrière, cette semaine, sur le plateau de La Chaîne L'Équipe, l'ancien latéral gauche des Girondins de Bordeaux, Benoît Trémoulinas, se souvient bien de comment il a dû dompter son tempérament très offensif... pour ne pas en faire trop et déjouer, afin de percer en pro et de réaliser un beau parcours.

"J'ai énormément progressé au fil du temps, parce que je me suis aperçu qu'il fallait aussi savoir défendre. Parce que j'attaquais énormément, mais souvent les équipes adverses mettaient quelqu'un dans mon dos car ils savaient que j'attaquais énormément. Alors il fallait que je m'adapte... En fait, il faut juste savoir gérer les temps forts et les temps faibles d'un match. Quand j'ai commencé, je montais 10-15 fois dans le match, et à moment donné on m'a dit : 'Calme-toi, monte juste 5-6 fois pour vraiment apporter le danger et puis reste en place défensivement parce que des attaquants partent souvent dans ton dos'.

Donc il faut réussir à gérer tout ça, mais également l'aspect offensif. Car quand on est latéral gauche, on a envie d'y aller, on est contre-attaquant. Sauf qu'il faut aussi garder un peu de jus pour éviter les absences tactiques que peut avoir, par exemple, un Ferland Mendy (joueur de Lyon, NDLR*), de temps en temps. Mais avec le temps ça va passer."

*Il cite F. Mendy car le débat portait sur les jeunes latéraux d'avenir pour les Bleus.

Benoît Trémoulinas explique comment il a dû freiner ses envies offensives

En continu