Benoît Costil : "Rien n'est fini, le classement est très serré"

Benoît Costil : "Rien n'est fini, le classement est très serré"

Le - Réactions - Par

Autre réaction dans l'équipe girondine, après un frustrant Bordeaux - Nice hier (1-1, J27 de Ligue 1) : celle du gardien de but et capitaine Benoît Costil.

Ses mots, en zone de presse :

"On a fait une bonne première mi-temps dans l'ensemble, mais ensuite c'était plus par séquences de 15-20 minutes, et Nice a su marquer sur son gros temps fort, quand on prenait des vagues. Mais à la fin, on est ressorti, on s'est créé des occasions, sans réussir à mettre le deuxième but ; malheureusement... Alors, comme j'ai dit, c'est loin d'être un mauvais match, mais c'est frustrant. Après, il n'y a pas n'importe qui en face quand même. L'équipe de Nice a de la qualité et a le droit, aussi, de bien jouer, de marquer, de faire de belles actions. Eux ont marqué dans leur temps fort de 20 minutes, c'est vrai, mais nous on a réagi en se créant des situations de gagner. Malheureusement sans concrétiser les occasions...

Dans ce championnat assez étrange, il y a de la frustration, car parfois on a le sentiment d'être décroché mais on ne l’est jamais vraiment, donc oui c'est dommage de ne pas réussir à gagner ces matchs-là pour se remettre dans le bon wagon et se donner la chance de faire une fin de saison sympa. Après, il y a encore un classement très serré, donc rien n'est fini. Par contre, il va falloir faire un coup lors au prochain match, à Saint-Étienne, et lors des matches difficiles et importants qui arrivent, contre des équipes avec lesquelles on n'a pas d'écart. Heureusement qu'on est pas mal à l'extérieur, mais la régularité à domicile, on le sait, elle est primordiale. Et des matchs nuls ça ne fait pas beaucoup avancer. Et derrière, si on veut accrocher le bon wagon, on est condamné à aller gagner à l'extérieur. Et ça, donc, c'est encore moins simple...

Si je sens de la pression ? Non, il n'y a pas spécialement de pression, car je pense que des équipes sont mieux armées que nous. Simplement, nous, on doit avoir cette ambition d'aller disputer quelque chose, de ne pas avoir une fin de saison chiante à jouer. Le coach en parle beaucoup, on en parle beaucoup. Alors, voilà, on ne désespère pas et on se veut optimiste. Qui sait ? Il n'est pas trop tard, encore, pour faire une série, ce qu'on n'a pas vraiment fait cette année. Donc il faut faire une série. Mais on doit progresser pour espérer quelque chose de sympa à la fin. En tout cas, il n'y a pas de crainte ni de pression, car c'est bien plus intéressant et passionnant de vivre une fin de saison où vous pouvez aller chercher une place bien plus honorable et peut-être embêter les équipes de devant."

Retranscriptions d'ARL faites par nos soins

Benoît Costil : "Rien n'est fini, le classement est très serré"

Contenu sponsorisé

En continu