Benoît Costil : "Aucun souci avec la hiérarchie, je respecte les trois gardiens qui sont devant moi"

Benoît Costil : "Aucun souci avec la hiérarchie, je respecte les trois gardiens qui sont devant moi"

Le - Interview - Par

Hier, c'est Tite qui a annoncé sa liste (sans Malcom), en vue des derniers matches amicaux du Brésil avant le Mondial 2018 en Russie ; mais jeudi c'est au tour de Didier Deschamps de le faire, pour l’équipe de France, qui jouera contre la Colombie et en... Russie. L'ancien milieu défensif de Nantes, des Girondins (une saison), de Marseille ou encore de la Juventus Turin ; capitaine des Bleus champions du Monde et d'Europe ; ne devrait pas convoquer le gardien bordelais, Benoît Costil. Pourtant revenu à son vrai niveau, l'ancien rennais (30 ans, 1 sélection mais de nombreux appel comme troisième gardien) ne se fait pas trop d'illusions sur ce point, même s'il aimerait bien retrouver le groupe France.


"Si je crois encore à l’Équipe de France ? Oui, mais plus pour être quatrième gardien au Mondial, réserviste. C'est déjà bien, car il y a encore peu de temps on me voyait 8ème ou 9ème (rire) ! Maintenant, si je me fie aux indications depuis le début de la saison, je suis le numéro 4. Je n'ai aucun souci avec cette hiérarchie, je respecte les trois gardiens qui sont devant moi. Ce n'est pas un manque d’ambition, mais il faut être lucide : Hugo (Lloris, Tottenham, NDLR), voilà, il est ce qu'il est. Steve (Mandanda) et Alphonse (Areola) font de bonnes choses à Marseille et Paris, des équipes qui font une grosse saison, qui jouent la Coupe d'Europe. Après, c'est à moi de jouer du mieux possible, de travailler au quotidien pour défendre mes intérêts et être le meilleur possible, au cas où on fait appel à moi. Je sais qu'en venant à Bordeaux, je suis visible, mais je me concentre sur les Girondins, avec une saison à finir d'abord, et après on verra."


Récemment, le capitaine des Marine et Blanc depuis deux mois avait quand même été supervisé par Franck Raviot, entraîneur des gardiens de l’Équipe de France, lors du Marseille - Bordeaux perdu 1 à 0 par les Girondins mais où Costil avait été le meilleur joueur du FCGB.

(Via RMC)


Benoît Costil : "Aucun souci avec la hiérarchie, je respecte les trois gardiens qui sont devant moi"

Ouest-France / Jérôme Fouquet

En continu