B. Costil : "Deux matches à domicile arrivent pour casser cette spirale"

B. Costil : "Deux matches à domicile arrivent pour casser cette spirale"

Le - Interview - Par

Questionné par le journal SUD OUEST, le gardien de but et capitaine des Girondins de Bordeaux, Benoît Costil, se confie au sortir de la défaite du FCGB à Paris (1-0, 24ème journée de Ligue 1, samedi), la quatrième de suite toutes compétitions confondues.

"On a le sentiment qu’il y avait un exploit à réussir ce soir face aux Parisiens. Ce soir, c’était une opportunité peut-être un peu moins difficile que d’habitude, compte tenu de leur match de mardi contre Manchester, des rotations d’effectif qu’ils avaient effectuées. En première période, on a concédé pas mal d’occasions et pourtant, ils marquent sur un penalty généreux, très très généreux, il faut dire ce qui est. C’est un peu regrettable, car ils auraient pu marquer avant ça. On jouait un peu bas. En deuxième période, on a pris un peu plus les choses en main pour aller jouer dans leur camp. On était plus dangereux et conquérant. (...)

(...) Qu'est-ce qu'on fait maintenant ? On arrête tout, on ne joue plus et voilà… Sérieusement… On va continuer à travailler… Il y a deux matches à domicile qui arrivent (Toulouse et Guingamp, NDLR). Ils sont importants pour casser cette spirale, prendre des points. Quatre matches à l’extérieur, quatre défaites, on ne peut pas être satisfait de ça, même si on jouait deux fois à Strasbourg, à Marseille et à Paris. Ce n’est pas facile. On ne va pas chercher d’excuses, on aurait pu faire beaucoup mieux sur ces quatre matches. Un sportif de haut niveau, qu’il soit dans le foot ou non, connaît ce genre de période. Il n’a qu’une chose à faire, c’est continuer à travailler pour changer les choses."

B. Costil : "Deux matches à domicile arrivent pour casser cette spirale"

Contenu sponsorisé

En continu