Andréa Lardez parle de son rôle à Bordeaux et de son objectif... Bleues !

Andréa Lardez parle de son rôle à Bordeaux et de son objectif... Bleues !

Le - Interview - Par

La semaine dernière, avant que le club ne prolonge des cadres ces derniers jours (Charlotte Bilbault, Delphine Chatelin et Maëlle Garbino), Sports Inside était allé interroger Andréa Lardez, défenseure du couloir droit et elle aussi importante à Bordeaux, où elle est sous contrat jusqu'en juin 2021. dans une organisation "qui tend de plus en plus vers le professionnalisme" pour les femmes, 

Les mots de la N°23 sur sa place dans l'équipe, elle qui est là depuis le début (2015, en D2) et même avant (ES Blanquefort), et sur ses ambitions personnelles, alors que collectivement les Girondines visent le podium de D1 et, à terme, une place en... Ligue des Championnes :

"Mon rôle d'ancienne (26 ans) ? Il est plus 'historique' qu'autre chose. On se charge juste de faire passer l'histoire, entre guillemets, que les joueuses sachent d'où l'on vient, d'où on arrive. Après, dans l'équipe et le vestiaire, on a le même statut. Moi, je suis plutôt discrète, réservée, j'aime ben rigoler et tout mais je ne suis pas quelqu'un qui sort des lignes, car en général je fais ce qu'on me demande et je me contente de ça. Je ne suis pas quelqu'un qui va beaucoup briller, mais je vais juste essayer de bien faire ce qui m'est demandé. Sur le plan collectif, je ne suis pas trop quelqu'un qui prend la parole, mais au niveau individuel je peux intervenir si je sens qu’une équipière est moins bien, se déconcentre. Mes qualités de joueuse ? Je pense être assez rigoureuse, respecter au mieux les choses tactiquement. Après je soigne au maximum la relance, au niveau technique, et j'essaye d'apporter au maximum offensivement, par rapport à mon poste et à ce que ça demande d'être latérale maintenant. Je pense que ça me définit plutôt pas mal. (...) Les années précédentes, j'ai pu dépanner ailleurs, mais là je pense que, le niveau augmentant, c'est important que chacune se focalise sur son poste. Pour l'instant, le coach m'utilise à mon poste, et je pense que c'est mieux pour tout le monde

(...) Les Bleues (Andréa a une cape en EdF B, NDLR) ? Ce n’est pas forcément un objectif, non, pas vraiment ; dans le sens où ma priorité sera toujours le club. Je pense qu’à partir du moment où on fait les choses bien en club la récompense viendra d’elle-même. Maintenant, j’ai dit que ce n’était pas un objectif il y a un an, alors que je travaillais encore à côté, mais là je ne suis quasiment qu'au foot donc forcément mes objectifs personnels évoluent un peu. Donc ce n’est pas ma priorité tout de suite, mais je le garde dans un coin de ma tête quand même. A moyen terme, ce sera évidemment mon objectif. Corinne Diacre qui vient souvent voir nos matches ? Oui, je vois que la sélectionneuse vient souvent voir nos matches. Mais pour nous, ça ne change pas grand-chose, il suffit qu’on joue comme on sait le faire. Je pense qu'après nos performances parlent d'elles-mêmes. Même les fois où elle n’est pas là, c’est aussi important qu’on puisse être au niveau. Et, de toute façon, tout se sait, donc si on est performante ça lui remontera en temps voulu."

Retranscriptions faites par nos soins

Andréa Lardez parle de son rôle à Bordeaux et de son objectif... Bleues !

Contenu sponsorisé

En continu