Andréa Lardez : "On a la seconde place dans un coin de la tête, oui"

Andréa Lardez : "On a la seconde place dans un coin de la tête, oui"

Le - Interview - Par

Ambitieuse pour elle et pour Bordeaux, dont elle est une joueuse historique ; là depuis le début de l'aventure du FCGB au féminin ; la défenseure du couloir droit des Girondin(e)s, Andréa Lardez, s'est exprimée, sur les ondes de France Bleu, à propos de la saison des Bordelaises et du prochain match des femmes coachées par Pedro Losa... au 'Matmut Atlantique', contre Metz.

Ses propos :

"Où en est la parité dans le foot ? C'est un peu mieux que quand j'ai commencé (rire), mais on sait que ce n'est pas encore équitable en termes de nombre de licencié(e)s et d'investissements, car tous les clubs ne font pas forcément l'effort d'avoir une section féminine et aussi que les jeunes filles n'ont pas encore toute le courage, entre guillemets, de se lancer. (...) Pour nous, c'est agréable d’avoir une section féminine avec des jeunes qu'on peut rencontrer, pour échanger. J'espère qu'elles prendront nos places dans quelques années. Pour l'instant, très peu de jeunes joueuses du centre viennent s'entraîner avec nous, le groupe de D1, mais pour la région c'est bien d'avoir aussi un club avec un centre de formation pour les filles.

https://www.girondins33.com/storage/breves/andrea-lardez-on-a-quasiment-les-deux-pieds-dans-le-professionnalisme-1581760081.jpg

Notre objectif de fin de saison ? On a la seconde place dans un coin de la tête, oui, Notre objectif initial était la 3ème place et pour le moment on y est, alors on veut la garder tout d'abord, mais de grosses échéances arrivent : Paris, Metz, Guingamp, Montpellier.. La demi-finale de la Coupe de France contre le PSG sera un test. (...) La Coupe ? Peu de joueuses ont l'occasion de jouer une demi-finale, donc oui c'est un rêve, c'est sûr. Notre parcours a été un peu laborieux, mais on donnera tout et on jouera le coup à fond. Notre quart de finale à Montpellier a été riche en émotions, mais on va se reconcentrer pour le match contre Paris. On sent qu'on se rapproche du haut du classement, du professionnalisme, et sur des gros matches comme ça, contre Paris, on peut avoir la chance de battre les meilleures équipes. En D1, 4 points d'écart ce n'est 'rien', mais c'est quand même beaucoup. Ce ne sera pas évident d'aller chercher la seconde place, mais pourquoi pas ? Il faudra déjà gagner contre Metz, au Matmut, et on aura une certaine pression, quand même, bien qu'elles soient dernières. Mais on fera en sorte que ça se passe bien. (...) J'espère aussi que le match des Girondins, avant, contre Rennes (J29 de L1), donnera envie aux supporters de rester pour nous vous (sourire), et que les deux matches se passeront bien !"

Retranscriptions faites par nos soins

Andréa Lardez : "On a la seconde place dans un coin de la tête, oui"

Contenu sponsorisé

En continu