Laurent Koscielny vise le Top 10 de L1, ne voulant pas "brûler les étapes"

Laurent Koscielny vise le Top 10 de L1, ne voulant pas "brûler les étapes"

Très heureux à Bordeaux depuis sa venue, dans une vile et un club où il a voulu aller pour des raisons aussi bien professionnelles que personnelles ("Il était acquis pour ma femme et moi qu'on avait besoin d’avoir notre famille, nos amis près de nous. Ma sœur habite ici. Je savais que c’est une très belle ville, accueillante. Je ne suis pas déçu"), Laurent Koscielny, nouveau défenseur et taulier du FCGB, explique ne pas être là en pré-retraite.

Répondant à Sud Ouest, l'ancien capitaine d'Arsenal aux 51 sélections en A avec la France, qui approche de ses 34 ans, affirme aussi avoir encore des ambitions pour bien finir sa carrière de joueur :

"Ceux qui disent que je suis là en pré-retraite ne me connaissent pas. Je n’ai jamais triché. Je suis motivé et tant que les jambes et la tête répondent, je donnerai le maximum. (...) Le discours est de former un groupe compétitif avec un très bon état d’esprit et apporter trois-quatre joueurs capables d’aider le groupe, l’entourer pour progresser. Cette saison, il faut terminer dans les dix premiers et mieux ce ne sera que du bonus. Il ne faut pas brûler les étapes. (...) Aujourd’hui, je suis focalisé pour prendre le maximum de plaisir sur le terrain. Après, on verra avec le club s’ils ont envie que je reste. Je vais me battre pour remettre le club à sa place, comme je me suis toujours battu."

Un vrai discours de leader.

En continu