Les débuts de Paulo Sousa aux Girondins

Les débuts de Paulo Sousa aux Girondins

Publié le - Par - La Rédac.

Les Girondins ont livré une ultime séance en public, cette semaine, en ce mercredi 13 mars 2019. A quelques jours de recevoir le Stade Rennais, les Girondins, emmenés depuis peu par Paulo Sousa, ont livré une séance assez courte mais intense.

Alors à quoi ressemble une séance d'entraînement dirigée par Paulo Sousa ?

 

Au-delà d'une description purement technique des exercices qui composaient la séance du jour, c'est surtout l'attitude du nouvel entraîneur bordelais vis-à-vis de ses joueurs qui est intéressante à rapporter ici. En effet, Paulo Sousa, c'est un subtil mélange de grinta, de passion, de proximité avec ses joueurs, d'exigence, mais aussi et surtout de jeu ! L'entraîneur bordelais ne "supporte" pas de voir le ballon arrêté ! Au menu du jour, des exercices avec ballon et surtout de l'engagement.

L'entraîneur portugais ne relâche jamais la pression sur ses joueurs, sans arrêt tancés s'ils se rendent coupable du moindre relâchement. Bien épaulé par un staff complet qui quadrille le terrain d'entraînementPaulo Sousa est avant tout un entraîneur impliqué. Impliqué dans les exercices auxquels il lui arrive de prendre part, impliqué dans la gestion et impliqué aussi dans l'analyse.

 

Proche de ses joueurs, il n'hésite pas à intervenir. En effet, lors de chaque "pause fraîcheur"il lui arrive de prendre à part certains de ses joueurs et de réexpliquer les gestes ou le positionnement, mais aussi de recadrer certains qui pourraient être tentés de se laisser aller. La nonchalance, bien trop souvent observée chez certains de nos joueurs ces derniers mois, Paulo Sousa ne veut plus la voir ! Sa voix rocailleuse claque comme la pluie sur les visages des joueurs et des supporters présents le long des barrières du centre d'entraînement. Pas question de laisser retomber la pression. Un geste technique qui ne plaît pas à l'entraîneur ? Une passe mal assurée ? Un relâchement ? Sousa siffle, arrête l'atelier, convoque ses joueurs, réexplique les consignes, dans un français hésitant mais compréhensible. Sans oublier d'encourager ses nouveaux protégés et de les féliciter quand il obtient satisfaction.

Paulo Sousa multiplie les débriefings individuels lors des "pauses fraîcheur" : Tchouaméni, Youssouf, Palencia et quelques autres ont eu droit à ces temps d'échanges privilégiés avec l'entraîneur. Un moyen de conserver les joueurs sous pression. Il dira même : "Avant de recevoir le ballon, tu dois savoir où tu vas l'envoyer et comment".

Mais, si Paulo Sousa est exigent, il n'en reste pas moins que les joueurs affichaient de larges sourires lors des exercices. L'entraînement s'est déroulé dans le sérieux, avec l'implication de tous mais surtout dans la bonne humeur. Lors des premiers exercices, les joueurs se livraient à une sorte de chaises musicales version football pour travailler la vivacité (5 joueurs, 4 plots ; au coup de sifflet, les joueurs devaient rejoindre le plot. Celui qui se retrouvait sans plot était éliminé). Résultat, beaucoup de chambrages, de rires, de bonne humeur, sous le regard amusé du staff et de Paulo Sousa.

Il est encore bien tôt pour s'emballer et monter une "hype" Sousa mais les premières impressions sont positives ne serait-ce que sur l'implication et l'exigence qui semble être celle de Sousa. Reste que la voie de la rédemption est encore longue pour un groupe qui n'en finit plus de consterner ses supporters match après match depuis des semaines. Mais les premiers pas de Paulo Sousa sont observés avec curiosité par tous les supporters des Girondins, impatients de le voir à l'oeuvre sur le banc. Ça démarre dimanche, à la maison, face à Rennes. On a déjà hâte d'y être !