[Bilans 2018 - 2019] : lancements difficiles pour la T.A.Z

[Bilans 2018 - 2019] : lancements difficiles pour la T.A.Z

Publié le - Par - La Rédac.

Au cœur d’une nouvelle politique orientée vers la mise en orbite de ses "pépites", le FCGB a tenté l’éclosion de plusieurs de ses jeunes lors de cet exercice. Lancements délicats tout de même pour la T.A.Z d’Aurélien Tchouaméni, Yacine Adli et Youssouf Zaydou.

Aurélien Tchouaméni, un talent fragile

Lancé au début de l’été 2018, Aurélien Tchouaméni aura alors enchaîné plusieurs titularisations avec le FCGB. Sans crever les écrans, le milieu de terrain aura cherché ses repères en pro en cumulant 4 titularisations lors des 8 premières rencontres de Ligue 1. Mais, frappé par de nombreux pépins physiques, le jeune joueur de 19 ans aura aussi grandement fréquenté l'EdF U19 et... l’infirmerie des Girondins cette saison avec pas moins de 21 matchs manqués pour cause de blessure. Total le plus élevé de l’effectif girondin avec son jeune compère Zaydou Youssouf.

Yacine Adli, le titi parisien enfin lancé

Recruté pour une belle somme au vu de son profil (jamais lancé en pro jusque là), Yacine Adli a rejoint la Gironde l’hiver dernier pour un montant avoisinant les 5.5M€ (+ 40% de sa revente qui ira au Paris Saint-Germain). Mais les supporters bordelais ont dû patienter avant de le voir à l’oeuvre.

L’une des raisons aurait été sa condition physique remise en cause par ses différents entraîneurs. Le jeune Adli a donc dû travailler sa condition avant de pouvoir répondre aux exigences de la Ligue 1, lui qui était jusque là habitué aux joutes du championnat U19. Lancé sur la fin de saison, le N°19 a montré de belles capacités techniques mais n’aura pas été mis en conditions idéales avec un rôle… d’ailier lui ayant parfois été attribué.

Travailleur et respectueux des anciens, Adli aura également été marqué par la dernière à domicile de la saison et un cuisant revers contre Reims synonyme de cadeau d'Adieu empoisonné pour Jaroslav Plasil.

Un profil de joueur technique et une personnalité altruiste à revoir sur les terrains.

Zaydou Youssouf, une éclosion attendue

Lui aussi marqué par des pépins physiques, à l'image de son entorse du genou qui l'a tenu éloigné des terrains de nombreux mois durant, Zaydou Youssouf aura connu un premier exercice difficile en Ligue 1.

Avec 7 titularisations en championnat dont 4 entre la 30ème et la 38ème journée de Ligue 1, le jeune milieu bordelais a montré qu'il avait encore beaucoup à prouver. À l'aise techniquement, Zaydou a été surtout utilisé en position de piston droit. Un rôle qu'il pourrait continuer à se partager avec Samuel Kalu lors de la saison à venir. Sous contrat jusqu'au mois de juin 2020, le milieu de terrain voit son avenir s'agiter en coulisses : une prolongation serait à l'étude mais la réponse du joueur se fait toujours attendre. De quoi le pousser à un départ ?

À suivre.

Mais la T.A.Z devra bien prendre son envol un jour ou l'autre. Et si possible à Bordeaux, en 2019-20 !