Wahbi Khazri : "Saint-Étienne, ça pue le football, les gens adorent ça"

Wahbi Khazri : "Saint-Étienne, ça pue le football, les gens adorent ça"

Le - Anciens - Par

Au cœur du journal 'France Football', l'international tunisien Wahbi Khazri explique pourquoi les Verts sont un club à part. L'ancien élément offensif de Bastia, Bordeaux et Rennes, passé de Sunderland à Saint-Étienne cet été - où il est parti pour réaliser sa meilleure saison -, raconte son bonheur d'évoluer à l'ASSE, sous les ordres de Jean-Louis Gasset (ex coach-adjoint du FCGB). Et il donne un exemple précis :

« Je suis heureux d’être ici parce que je m’épanouis, parce que j’ai vraiment été bien accueilli par tout le monde : staff, joueurs, dirigeants, supporters ; et ça aide beaucoup. Je prends du plaisir, j’essaie d’en donner, je me sens bien. Comment ne pas être content de mon choix ? (...) Je ne triche pas, je donne tout, et je pense que les gens le ressentent. Je sais ce que je vaux. J’ai mes défauts, mais je donne toujours le maximum pour le club dans lequel je suis. L’an dernier, j’étais prêté à Rennes et j’étais vice-capitaine, je pense que cela signifie quelque chose. Partout où je passe, j’essaye de transmettre certaines valeurs, de démontrer chaque jour combien c’est important de ne pas tricher. L’union dans un club, c’est essentiel pour avancer.

(...) C’est dans les moments difficiles que tu vois une famille. Je ressens ça à Sainté. (...) Contre Nantes (30  novembre), on est à 0-0 à la pause. Dans d’autres stades, on se serait fait siffler. Ici, on vous encourage, on vous motive, et on marque 3 buts dans le dernier quart d’heure (3-0). À l’arrivée, tout le monde est  heureux. Je retrouve (chez les Verts, ndlr) la ferveur que j’ai connue à Bastia. Saint-Étienne, ça pue le football, les gens adorent ça. J’ai  vécu la même chose à Sunderland où, chaque week-end, le stade est plein, que tu joues contre le premier ou le dernier. »

Wahbi Khazri : "Saint-Étienne, ça pue le football, les gens adorent ça"

En continu