Leaks Épisode 2 : Cesser la "charité" avec le football amateur

Leaks Épisode 2 : Cesser la "charité" avec le football amateur

Le - Ultramarines - Par

Nouvel extrait des révélations dévoilées par les Ultramarines ce mardi 12 mai. Sur celui-ci, Antony Thiodet détaille sa vision mercantile du football vis à vis des clubs amateurs de la région, plaçant le FCGB comme un prestataire de services :

"Sur la relation avec les clubs amateurs, là aussi on a voulu faire quelque chose de structurant. On pouvait faire ce qui est fait depuis des années, faire preuve de charité, tu sais : on leur balance des invitations, des ballons de temps en temps, et puis on croit qu'on est en relation avec eux. (Mais, NDLR) tu construis rien parce que si on pouvait construire comme ça, on aurait des relations très fortes avec nos clubs. Aujourd'hui, on n'a pas de relation très forte avec nos clubs. Pour renforcer la vitalité économique du football néo-aquitain, il faut donc qu'on déclenche des réflexes dans la tête des dirigeants du football pour dire 'Attention, danger, vous n'allez plus avoir de subventions, il faut que vous fassiez basculer votre modèle dans autre chose'. Donc, nous on est en situation, si vous nous faites un chèque de 3.000, de vous en apporter en valeur 10.000 ou 15.000. Donc on se met à risques nous ! C'est ce que j'expliquais aux journalistes un jour : 'Putain, on a vendu un truc parfois 3.000 euros à un club. Ça veut dire que le club il a un gros niveau d'exigence sur nous. Ça veut dire que dans un an il est bien armé, si on ne rend pas le service qui est prévu, à ressortir dans la presse et à dire : Regardez-moi ces salopards, ils m'ont pris 3.000 euros et il n'y a rien en face !'. Alors que si j'avais acheté quatre ballons, ça n'aurait pas fait réagir (Benoît) Trémoulinas."

Le directeur commercial de la stratégie stade et réseau des Girondins revient ensuite sur le départ des Girondins de Jacques d'Arrigo, pour l'UBB :

"Tiens, je vais vous en dire une sur Trémoulinas, un joueur historique du club, attention, ne vous trompez pas. Mais il a une attachée de presse qui est la même que Ludovic Obraniak, qui est la même que Christophe Dugarry, qui est la même que Joe DaGrosa, qui est la même que Jacques D'Arrigo. J'en viens à dire c'est peut-être la même que Florian Brunet (UB87). Mais quand tu vois que le départ de Jacques D'Arrigo d'ici à l'UBB se traduit par des communications sur Twitter de Florian Brunet, de machin, de truc, de bidule, qui disent : 'Le casse du siècle, quel coup de génie de Marti qui est allé récupérer la tête pensante des Girondins de Bordeaux !'. Mais enfin, je sais de quoi il était en charge Jacques D'Arrigo. On fait avec et ça nous empêche pas d'avancer."

À un autre intervenant du "conseil des membres" - d'où proviennent ces fuites - lui rétorquant : "Que tu le veuilles ou non c'est un caillou dans la chaussure", Antony Thiodet répond : "Bien sûr que c'est un caillou dans la chaussure, mais faut qu'on fasse avec. Quand tu l'as, que tu as ouvert et que tu te dis : j'essaie de l'enlever ; ah beh non putain, il est attaché dedans. Et bon, tu fais avec".

Les personnes citées apprécieront...

Retranscriptions faites par nos soins

Leaks Épisode 2 : Cesser la "charité" avec le football amateur

Contenu sponsorisé

En continu