Pierre Ducasse : "Merci de défendre les valeurs que je partage"

Pierre Ducasse : "Merci de défendre les valeurs que je partage"

Le - Anciens - Par

Suite à sa réaction par rapport à la nouvelle politique de gestion des parrainages du FCGB avec le monde amateur local, nous avons contacté - dans le cadre du mouvement #KingStreetOut - Pierre Ducasse, l'ancien joueur des Girondins de Bordeaux, formé au club et toujours très attaché aux Marine et Blanc.

Voilà donc le texte que Pierre, 32 ans, évoluant toujours à Bordeaux (au Stade Bordelais, en amateur), nous a envoyé. On le merci chaudement de son soutien à la cause !

"Je n’aime pas donner mon point de vue sur des sujets que je ne connais pas en profondeur mais face à cette fronde de la part des UB87 et en tant qu’amoureux du club je suis obligé de regarder un peu ce qu’il se passe.

La question des partenariats avec les clubs amateurs de la région me paraît absurde pour diverses raisons. La plus marquante est forcément financière, les clubs ont des besoins ciblés autres que payer pour avoir des « privilèges » auprès des Girondins. C’est pour moi rouler à contre sens. Un club incapable de payer 1500€ ne pourra donc jamais avoir le privilège de faire venir ses jeunes licenciés au stade voir le club qu’ils aiment. On accentue une disparité alors que le foot doit rassembler.

Joueur au Stade Bordelais depuis 2 saisons et demi, dans une ville à l’identité forte, un partenariat pourrait être mis en place afin de tirer le club vers le haut et permettre aux Girondins d’éventuellement bénéficier d’une équipe en National, permettre aux jeunes joueurs d’être prêtés et s’aguerrir à un niveau proche du niveau professionnel. A l’inverse, les féminines des Girondins prennent peu à peu la possession d’un stade Sainte-Germaine dont le Stade Bordelais exploite l’enceinte depuis de nombreuses années. Nous n’avons pas eu le droit d’y jouer car il y avait le match Bordeaux - Lyon. Quand on voit Lyon prêter son terrain d’entraînement gracieusement au club de Limonest pour un match de Coupe de France, nous on est encore à contre sens : le gros vient chasser le petit de son stade. Aucun doute que nous serons dépourvus de stade la saison prochaine.

Quand au traitement des supporters, sans connaître les problèmes de l’intérieur je trouve dommage de ne pas en faire des alliés pour avancer main dans la main. Ils représentent l’âme du club, témoignent de leur amour en faisant beaucoup de sacrifices. Les Girondins de Bordeaux, c’est un club mythique, historique, pas une marque. Nul doute que le club n’est pas prédestiné à gagner la Ligue des Champions dans la prochaine décennie, mais la moindre des choses c’est que chaque personne qui ressorte du stade après un match se reconnaisse à travers le maillot au scapulaire, en terme de valeur et de fierté.

Nous avons la chance de bénéficier de supporters investis et éperdument amoureux des Girondins, il faut avancer main dans la main. Amoureux de ma ville et de mon club depuis mon enfance, je vous soutiens et merci de défendre les valeurs que je partage."

Pierre Ducasse : "Merci de défendre les valeurs que je partage"

Contenu sponsorisé

En continu