Samuel Kalu, plus passeur que buteur, et donc forcément différent de Malcom ?

Samuel Kalu, plus passeur que buteur, et donc forcément différent de Malcom ?

Le - Mercato - Par

Semblant proche d'être la première recrue des Girondins de Bordeaux cet été (mais tant que ce n'est pas encore officiel... !), le joueur offensif de couloir nigérian Samuel Kalu est jeune (20 ans, né le 26 août 1997) mais déjà assez expérimenté puisqu'il a 3 saisons comme titulaire en Europe. Champion de Slovaquie et vainqueur de la coupe nationale en 2015-16, avec l'AS Trenčín, pour sa première saison pro sur le continent, il signe à Gent, en Belgique, lors du mercato de janvier 2017, où il se fait ensuite réellement repérer, notamment en Europa league (10 matches joués, pour 2 buts et 3 passes décisives). 

Droitier, ce joueur qui n'est pas (pas encore ?) international avec les 'Super Eagles' du Nigeria, évolue principalement comme ailier droit dans un 4-3-3 ou un 4-2-3-1 et se différencie vite, dans le profil, de Malcom (qu'il remplacerait donc, au moins numériquement et par son poste) ; le nouveau joueur du FC Barcelone étant pour sa part un gaucher jouant à droite pour repiquer souvent dans l'axe et tenter aussi bien des frappes que des passes, menant même parfois le jeu en venant chercher le ballon bien plus bas et dans l'axe. En effet, Kalu parait lui être plus concentré sur le respect de son poste et les tâches offensives comme le dribble, le débordement et la recherche du centre pour ses coéquipiers. Même si ses stats brutes dans son club de La Gantoise sont assez équilibrées (une douzaine de buts et une quinzaine de passes en 54 matches), les images et premiers commentaires récoltés sur lui vont donc clairement dans le sens d'un profil différent de celui de Malcom : plus passeur que buteur et vrai joueur de couloir, exclusivement.

De plus, doté d'un gabarit un peu plus important (1m77) que le brésilien (1m71), Kalu parait plus miser sur sa puissance que sur sa seule explosivité et être davantage dans la percussion que dans la technique, même si la vitesse et les dribbles semblent faire naturellement partie de son jeu. De toute manière, vu la perte sportive que représente Malcom, il ne fallait pas compter sur un seul joueur pour le remplacer en reprenant à l'identique le rôle et l'importance qu'il avait acquis petit à petit entre début 2016 et l'été 2018 (12 buts et 8 passes en 2017-18)

S'il signe pour de bon au FCGB, Samuel Kalu devra ainsi écrire sa propre histoire, forcément différente, mais il aura(it) quand même tout intérêt à être rapidement performant, histoire que la comparaison avec son prédécesseur sur le flanc droit ne revienne pas trop vite et de façon uniquement négative. Mais pour aider à ce que la pression du remplacement (indirect) de Malcom ne soit pas trop lourde, il se dit que Kalu ne serait peut-être pas le seul joueur offensif de couloir qui arriverait à Bordeaux d'ici fin août... A suivre de très près !

Samuel Kalu, plus passeur que buteur, et donc forcément différent de Malcom ?

Contenu sponsorisé

En continu