Saïd Ennjimi : "On a besoin que le grand-frère garde les meilleurs jeunes"

Saïd Ennjimi : "On a besoin que le grand-frère garde les meilleurs jeunes"

Le - Interview - Par

Troisième et dernière partie de l'entretien de Saïd Ennjimi à France Bleu.

Cette fois, l'ancien arbitre vu en Ligue 1 et en coupes d'Europe (avec notamment quelques histoires liées au FCGB), qui est surtout président de la Ligue de football de Nouvelle-Aquitaine depuis 2017, parle du lien à (re)créer entre les Girondins de Bordeaux et le football amateur local.

"Les nouveaux dirigeants des Girondins viennent encore d'arriver, il y a juste un an, donc il faut leur laisser du temps. Et par rapport au potentiel de l'équipe je dirais presque que le début de saison de Bordeaux il est exceptionnel. Nous, à la Ligue, on travaille très bien avec Hugo Varela, Jacques D'Arrigo, Souleymane Cissé et d'autres, et on a vraiment besoin que ce 'grand-frère', en ce qui concerne le foot amateur, oeuvre pour que nos meilleurs jeunes ne quittent pas le territoire ; ce qui est le cas aujourd'hui ; et les garde. Il faut qu'ils restent aux Girondins de Bordeaux et que l'on puisse améliorer tout le contexte qualitatif au sens large. Maintenant, j'espère que les Girondins vont être sur le podium en fin de saison, avec pourquoi pas une qualification en Coupe d'Europe pour la fin de saison. Personne ne s'y attend, mais moi je l'espère."

Saïd Ennjimi : "On a besoin que le grand-frère garde les meilleurs jeunes"

Contenu sponsorisé

En continu