Raoul Bellanova, conscient de ses défauts, garde de hauts objectifs

Raoul Bellanova, conscient de ses défauts, garde de hauts objectifs

Le - Interview - Par

Il s'y attendait, mais pour l'instant les débuts en France de Raoul Bellanova, jeune arrière droit italien des Girondins de Bordeaux, sont durs. Titulaire à Angers (défaite 1-3, J1 de L1) et disparu des radars depuis, l'ancien du Milan AC - qui reste un espoir en devenir - garde cependant confiance.

Voici ce qu'il explique, ainsi à Tutto Calcio News :

"Il n'est pas facile d'entrer dans une nouvelle réalité et de s'y installer tout de suite, d'autant plus que le style de jeu, ici, en France est absolument différent de celui en Italie. Le championnat, par exemple, il est beaucoup plus physique, plus intense et aussi moins tactique et réfléchi. Vous avez moins de temps. Mes coéquipiers sont très bons et me mettent tout de suite à l'aise. J'étudie le français mais je parle aussi en anglais avec eux. Paulo Sousa croit tellement en moi. J'ai beaucoup parlé avec lui lors de la préparation, entre l'Autriche et les États-Unis. Puis j'ai joué le premier match de championnat dès le départ, parce que j'ai fait une bonne pré-saison, mais cela ne s'est pas passé comme je l'espérais : l'équipe était complètement nouvelle et avec beaucoup de jeunes, alors nous n'avons pas fait une bonne performance globale. Moi-même, je n'étais pas content à la fin du match et j'ai été déçu car je savais que je pouvais donner beaucoup plus. Plus tard, j'ai été appelé pour le deuxième match, mais cela ne s'est plus produit lors des suivants.

Nous sommes une bonne équipe et j'aime le style de l'entraîneur parce qu'il aime jouer au football. Je pense que pour gagner une partie, il faut contrôler le jeu et toujours avoir le ballon, donc à mon avis, il devient plus facile de gagner les trois points en travaillant comme ça. Mon objectif ? Il est d'avoir autant de présences que possible sur le terrain et de profiter de cette année pour grandir de manière à avoir un point de départ plus haut la saison prochaine. Pour le coach, je suis un excellent joueur. Il m’a donc dit de ne pas m’inquiéter, car il avait un très bon ressenti. Pour lui, peu de latéraux comme moi possèdent mes qualités en attaque, mais je dois améliorer mes phases de défense et de construction. De manière générale, ma relation avec Sousa est également bonne car je peux parler avec lui et ses collaborateurs en italien, qu'il parle bien vu qu’il a notamment dirigé la Fiorentina.

J'ai tellement de rêves, mais je regarde d'abord jour après jour. Je veux vraiment devenir un bon joueur professionnel. Même si on peut dire que j'ai déjà réalisé cette volonté en signant pro, je réponds que ce n'est pas vrai car je veux devenir titulaire à Bordeaux. Pour le moment, mon objectif est de réussir en France et d’améliorer ma situation actuelle. Ensuite, un jour, j'aimerais jouer en Ligue des champions et bien sûr faire mes débuts en équipe nationale. Mais nous verrons ce qui se passera pour mon futur. Moi, je suis un arrière offensif, inspiré par des joueurs différents, comme Meunier (Paris) et Walker (Manchester City), car j'ai une bonne technique et un bon dribble. Comme l'a dit M. Sousa, je dois améliorer des réglage, surtout en défense, car c'est mon défaut. Plus que toute autre chose, je dois faire très attention derrière car je fais souvent bien dix choses et puis je fais une grosse erreur qui gâche tout. À ce niveau, dans l'élite pro, vous devez tout faire correctement car vous ne pouvez pas gâcher une performance avec une énorme erreur. Mais je suis encore jeune et je ne dois pas abandonner. Je ne dois penser qu'à travailler sans me plaindre."

Raoul Bellanova, conscient de ses défauts, garde de hauts objectifs

Contenu sponsorisé

En continu