Pour forcer l'accord GACP - Thierry Henry, Nicolas de Tavernost aurait été prêt à aider financièrement

Pour forcer l'accord GACP - Thierry Henry, Nicolas de Tavernost aurait été prêt à aider financièrement

Le - Économie - Par

D'après RMC, qui complète donc toutes les explications de son journaliste Nicolas Paolorsi données hier, à propos de pourquoi le venue de Thierry Henry sur le banc des Girondins a capoté quand tout le monde était (très) optimiste vendredi, c'est "l'agent d'Henry, Darren Dein, qui  a commencé à faire monter les enchères". Ensuite, des affaires de conflits entre M6 et GACP, et même à l'intérieur et autour du fonds d'investissement américain qui doit bientôt racheter le club au groupe médiatique, se sont greffées.

"Si il n'y avait eu qu'M6 dans ce dossier, Thierry Henry serait déjà l'entraineur de Bordeaux", a confié une "source proche du dossier" à RMC, qui rajoute enfin que "Nicolas de Tavernost, le président d'M6, s'était même engagé à payer la moitié du salaire d’Henry pour sa première saison, afin de convaincre GACP", qui a finalement rendu tout le deal impossible, ne se mettant pas d'accord avec 'Titi' sur les conditions salariales, logistiques et... sportives.

Pour forcer l'accord GACP - Thierry Henry, Nicolas de Tavernost aurait été prêt à aider financièrement

Contenu sponsorisé

En continu