Philippe Piat (UNFP) énervé par les "blacklistés"

Philippe Piat (UNFP) énervé par les "blacklistés"

Le - Discipline - Par

Dans le journal L'Équipe, au cours du mercato de janvier, Philippe Piat, coprésident de l'UNFP (Union Nationale des Footballeurs Professionnels) et président du syndicat international des joueurs, a parlé de la situation des joueurs sous contrat pro en L1 ou L2 mais écartés du groupe pro lors des entraînements et des matches.

Une situation vécue, notamment, par le gardien de but Jérôme Prior à Bordeaux mais aussi par le défenseur central du Havre, Harold Moukoudi, espoir de Ligue 2 suivi par le FCGB, entre autres.

Bien entendu, Piat dénonce ces comportements de la part des clubs :

"Ils sont plus d'une vingtaine dans ce cas de figure pour avoir refusé de prolonger (comme Moukoudi, NDLR). Il y en a d'autres qui subissent au contraire une pression pour partir, alors qu'ils sont encore sous contrat et que les joueurs ne les veulent plus. Il faut arrêter avec tous ces 'blacklistes' !

Il y a des joueurs qui ne disent rien parce qu'ils ont peur. Les contrats sont faits pour être respectés. Mais c'est valable dans les deux sens. Pourquoi fustiger des mecs qui veulent honorer leur contrat ? Les pouvoirs sportifs, jusqu'au ministère des Sports, doivent mettre de l'ordre. Ça ne peut plus durer."

De son côté, Didier Quillot (directeur général de la LFP) avait prévu d'aborder ce sujet au Conseil d'administration du 24 janvier dernier précise le quotidien sportif.

Philippe Piat (UNFP) énervé par les "blacklistés"

Contenu sponsorisé

En continu