Ingrid Moukoudi (sa sœur) : "Harold n’est pas un simple produit financier"

Ingrid Moukoudi (sa sœur) : "Harold n’est pas un simple produit financier"

Le - Mercato - Par

Resté au Havre (Ligue 2) cet hiver, le défenseur central Harold Moukoudi (21 ans) est, du fait de son potentiel et de sa... situation contractuelle (libre en juin et donc... gratuit), toujours suivi par les Girondns de Bordeaux, mais pour le mercato d'été. Cependant, ce jeune espoir du football français voulant attendre pour bien choisir son futur club est actuellement mis à l'écart par sa direction, qui ne veut pas le faire (re)jouer en pro s'il ne prolonge pas là où il a été formé.

Pour France Bleu, l'entourage de Moukoudi sort du silence et défend les intérêts du joueur. Ingrid Moukoudi, sœur d'Harold, prend ainsi la parole. Extraits :

"Nous sommes partagés entre plusieurs émotions : surpris, en colère, et tristes. Harold a toujours été respectueux et correct vis-à-vis du club. Son plan de carrière prévoyait d’être acheté au mercato d’été 2018, pas de finir libre au mercato d’hiver. (...) Des offres cet hiver ? Non. En tous cas, on n’a pas connaissance d’offre faite durant ce mercato. Les clubs français n’ont pas les finances des clubs anglais. Très peu mettent de l’argent pour acheter un joueur à six mois de la fin de son contrat.

(...) Harold, ce n’est pas simplement un produit financier. Il a toujours été honnête et loyal envers le HAC. A un moment donné, il y a aussi l’humain, et on l’oublie. C’est trop facile de taper sur Harold ou sur le clan Moukoudi. Au mercato dernier, on a vraiment poussé le président à accepter l’offre de Rennes. Il a refusé. Mais en attendant le mercato d’hiver, il a lui-même poussé le joueur à la braderie. C’est trop simple de taper sur le joueur plutôt que d’assumer ses responsabilités. (...) S’il n’était question que d’argent, Harold serait parti en Angleterre à l’âge de 16 ans. Il toucherait le quadruple de son salaire actuel. Et s’il n’était question que d’argent, il aurait prolongé son contrat pour être l’un des meilleurs salaires du club, plutôt que d’attendre un club de Ligue 1. (...) Harold choisira vraiment un club qui lui permettra de progresser. Ce qui compte le plus pour lui et nous, c’est le projet sportif avant tout. S’il doit prendre son temps pour choisir, il le prendra."

Ingrid Moukoudi (sa sœur) : "Harold n’est pas un simple produit financier"

En continu