Paul Baysse : "Merci à tout le SM Caen pour l'accueil, car pour moi ça a été très vite cette semaine"

Paul Baysse : "Merci à tout le SM Caen pour l'accueil, car pour moi ça a été très vite cette semaine"

Le - Prêts - Par

Déjà titulaire avec Caen, ce soir contre Nice, un de ses anciens clubs, dont il était même capitaine il y a un peu plus d'un an, le défenseur bordelais Paul Baysse, prêté en Normandie sans option d'achat, a réagi après le 1-1 des siens contre les Aiglons.

Le N°2 de Malherbe, qui a marqué un but refusé par l’arbitrage puis failli marquer - encore - sur une situation où le ballon a été proche de rentrer dans les buts azuréens, reste positif pour la suite :

"Je crois que l'arbitre n'avait pas connecté sa montre pour la goal line... (rire) Mais, sans avoir revu les images, je ne suis pas sûr que la balle rentre, même si j'essaye de l'influencer un peu, sans que ça fonctionne. Par contre, sur le premier coup, je suis déçu car je pense qu'il y a but. C'est vrai qu'il y a un petit blocage au premier poteau, mais moi je ne touche personne et personne ne me touche. Donc je trouve ça un peu sévère de siffler. Pour ma première à Caen, j'aurais aimé marquer, surtout tôt dans le match, ce qui nous aurait fait du bien. En plus, contre Nice, ça aurait été une belle histoire. Mais bon, ce n'est que partie remise... L'important, c'est d'être présent, et de voir que quand on travaille à l'entraînement et qu'on applique les consignes du coach on est récompensé car ça fonctionne. Donc oui, il y a beaucoup de positif. Collectivement, c'est bon. Et personnellement je suis ravi de l'accueil que j'ai eu ici, je remercie les gens, car pour moi ça a été très vite cette semaine. Mais dès mon arrivée, tout le club m'a bien accueilli : dirigeants, coach, staff, joueurs... Franchement, ce groupe vit bien alors à moi de m'intégrer et de prendre beaucoup de plaisir, car je pense qu'il y en a beaucoup à prendre."

Paul Baysse : "Merci à tout le SM Caen pour l'accueil, car pour moi ça a été très vite cette semaine"

En continu