Pablo : "Quand j'ai revêtu l'uniforme de la Seleção, un film est passé dans ma tête"

Pablo : "Quand j'ai revêtu l'uniforme de la Seleção, un film est passé dans ma tête"

Le - Sélections - Par

Vivant actuellement son premier rassemblement avec l'équipe nationale A du Brésil, le défenseur central des Girondins, Pablo Castro (27 ans), découvre ce 'monde' avec envie. C'est ce qu'il explique à Globo Esporte :

"Pour moi, tout est nouveau. Un jour vous rêvez, puis un jour vous pensez à atteindre des objectif, et le fait d'être ici est un rêve devenu réalité. Quand j'ai revêtu l'uniforme de la Seleção, un film est passé dans ma tête : tant de luttes, de difficultés, de pleurs... Tout le monde essaye d'atteindre des objectifs et d'avancer dans la vie, cela vous rend plus mature. Fréquenter des monstres comme Neymar, Coutinho, c'est sympa et très enrichissant. (...) C'est vrai qu'à 27 ans, on est un peu plus vieux pour débuter, mais je n'ai jamais cessé de croire à mon rêve. J'ai toujours travaillé, je me suis consacré aux pensées positives, à ce rêve de pouvoir, un jour, défendre les couleurs de la Seleção, qui est l'équipe la plus importante. Je suis très heureux de cette opportunité et je veux me donner le plus possible pour que d’autres sélections suivent. (...) Quand j'ai appris ma convocation, je me préparais pour aller à l'entraînement, tranquillement, et là mon téléphone commence à recevoir beaucoup d'appels. C'était mon père, qui pleurait, et qui m'a dit que j'avais été convoqué. J'ai demandé si c'était une blague, donc ma femme a regardé sur Internet et a beaucoup pleuré aussi. Je me souviendrai toujours de ce moment.

Photo : Olivier Schwob - Foot-Express

(...) Je ne suis pas meilleur que quiconque. Je pense toujours à mon prochain, c'est quelque chose que j'ai appris de ma famille. Je suis allé dans plusieurs clubs durant ma carrière, notamment à Corinthians en 2017, où j'ai beaucoup progressé grâce au coach Fábio Carille ; que je remercie encore ; et c'est une période de dur labeur et de concentration qui m'a fait progresser. J'espère rester en équipe nationale le plus longtemps possible. Être convoqué est une chose, continuer en est une autre. Je me consacrerai désormais à gagner la confiance du staff technique et celle du sélectionneur Tite. La sélection est bien fournie à mon poste : Marquinhos, Miranda et Thiago Silva ont un niveau très élevé, ce sont tous des joueurs de grande qualité, mais je vais travailler pour gagner ma place avec eux, me donner au maximum, comme partout où je suis allé. Bien sûr, cela peut être difficile, mais cela dépend beaucoup de moi, de mon travail, de mes efforts."

Pablo : "Quand j'ai revêtu l'uniforme de la Seleção, un film est passé dans ma tête"

Contenu sponsorisé

En continu