P. Favier : "F. Longuépée n'est pas un dirigeant sportif, c'est clair."

P. Favier : "F. Longuépée n'est pas un dirigeant sportif, c'est clair."

Le - Interview GA - Par

Ayant répondu, il y a quelques jours, aux questions de nos amis et partenaires de 'Girondins Analyse' (lire nos retranscriptions thématiques de son entretien par ICI, écouter l'audio complet via CE LIEN), le journaliste de Sud Ouest Patrick Favier, spécialisé économie du sport et du football, se prononce sur ce qui semble être l'erreur initiale de l'actionnariat de fonds d'investissement américains des Girondins de Bordeaux : avoir pensé business avant de penser au football.

"La question mérite bien sûr d'être posée. En fait, il suffit de prendre le parcours de Frédéric Longuépée... Moi, le président Longuépée, je ne l'ai rencontré qu'une fois, pour parler du côté sportif, mais j'ai interviewé à plusieurs reprises un économiste, Christophe Lepetit, du centre de droit et d'économie du sport de Limoges, qui disait de faire attention. Car tous ces gens nouvellement venus ; dont Longuépée, sur le plan marketing et développement de la marque, ils sont très forts ; mais sur le plan relationnel il y a des problèmes, alors que c'est aussi son boulot, à Frédéric Longuépée. Mais dans son parcours on voit qu'au Paris Saint-Germain il était directeur général adjoint chargé du marketing, pareil à la fédération française de tennis avant cela et idem au comité d'organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024, où Bordeaux et King Street sont allés le chercher.

Du coup, oui, Frédéric Longuépée n'est pas quelqu'un qui est dirigeant sportif. C'est clair, il n'en a pas le profil classique. Voilà, il n'a pas ça, ce qu'il faut pour diriger un club... C'est quand même un ancien sportif de haut niveau (un gymnaste ; NDLR), mais on peut penser qu'il n'a pas tellement de réseau sportif dans le football, même en ayant fréquenté Jean-Claude Blanc, ancien directeur général de la Juventus et du PSG. En tout cas, non, Frédéric Longuépée, on pouvait penser dès le début qu'il n'avait pas tellement le profil idéal de président d'un club de foot. Clairement. Je ne sais pas si c'était du par défaut, mais dans les solutions de base il n'était même pas prévu, à l'origine, avant que King Street ne se sépare de GACP à cause de leur dérapage financier et des divergences stratégiques, que Longuépée soit président du sportif. Alors, la question qu'on se pose tous c'est : 'Est-ce que King Street va s'apercevoir qu'il faut nommer quelqu'un d'autre à cette fonction-là ?'. On le saura peut-être dans quelques temps..."

Les supporters - et pas qu'eux - aimeraient que ce soit le plus vite possible.

Retranscriptions faites par nos soins

P. Favier : "F. Longuépée n'est pas un dirigeant sportif, c'est clair."

Contenu sponsorisé

En continu