P. Bernardoni : "Mon truc, ce sont les années 1980, la variété française"

P. Bernardoni : "Mon truc, ce sont les années 1980, la variété française"

Le - Interview - Par

Il est bien né en 1997 (et a donc 22 ans), mais Paul Bernardoni, le jeune gardien international Espoirs français de Nîmes prêté par les Girondins de Bordeaux, a la mentalité d'un joueur plus âgé. Il explique notamment, ce dans un entretien au 'Parisien' assez rafraîchissant à lire, ne pas être de ceux qui ont le casque sur les oreilles en sortant du bus, mais aussi être un grand fan de cyclisme et... de la musique des années... 80.

Les mots de l'ancien troyen, que l'on voit en pro (L1 et L2, à Clermont) depuis déjà 2015 et ses débuts avec l'ESTAC :

"J'accepte cette dérision. Je sais que je fais plus vieux que mon âge. (...) Mon truc, ce sont les années 1980 et la variété française. J'aime Goldman ou Johnny Hallyday. Je suis allé en concert voir Patrick Bruel et Céline Dion et j'adorerais aller écouter Indochine et Polnareff."

Pas besoin d'être de "l'ancienne génération" pour être, en partie, en décalage avec les jeunes de maintenant.

P. Bernardoni : "Mon truc, ce sont les années 1980, la variété française"

Contenu sponsorisé

En continu