N. Paolorsi : "Les jeunes gardés ne seront peut-être pas les meilleurs"

N. Paolorsi : "Les jeunes gardés ne seront peut-être pas les meilleurs"

Le - Médias - Par

Si c'est le flou quant au mercato à venir, ça l'est également au niveau du projet sportif des Marine et Blanc. Au cours de son interview avec Thomas Parle Foot, Nicolas Paolorsi, journaliste pour RMC, a été interrogé sur les ventes des jeunes et la grande difficulté à y voir une stratégie. 

"Le transfert d'Aurélien Tchouaméni à Monaco ? Le club est dans une situation catastrophique, donc ils sont obligés de vendre. On va vulgariser un petit peu : Bordeaux fait des 'deals' avec la DNCG en disant : "On va vendre pour 20, 30, 40M€, vous allez voir". Et ils font des ventes pour passer l'étape de la DNCG. Aurélien Tchouaméni rentrait complètement dans ce critère-là. C'est un joueur avec énormément de potentiel, mais Bordeaux ne pouvait pas le retenir. Ils ne peuvent pas refuser 17M€ alors qu'ils sont en déficit et qu'ils doivent vendre des joueurs. C'était pareil pour Jules Koundé l'été dernier avec Séville. Donc oui, c'est contradictoire avec le projet sportif, mais financièrement ils sont tellement dans le dur... Je ne vais pas dire que le projet sportif passe au second plan, mais les jeunes que tu garderas ce ne seront peut-être pas les meilleurs puisque les meilleurs jeunes seront démarchés par d'autres clubs puis ils les vendront. Les informations qu'on peut avoir, c'est que, par exemple, un jeune joueur comme Yacine Adli, le club compte énormément sur lui. On ne peut cependant pas dire aux supporters bordelais qu'il n'est pas transférable et qu'il restera à Bordeaux. S'il y a un gros club avec une très belle offre, ça sera compliqué pour Bordeaux de retenir ces gars-là. Mais bon, il faut avoir des idées, il faut aller piocher dans les jeunes du centre de formation, il faut essayer de les intégrer un peu plus à l'effectif professionnel. Je pense que c'est là où la direction sportive et Paulo Sousa devront mieux faire. Je pense que c'est un petit peu ce qui a été reproché à Paulo Sousa, de ne pas s'être appuyé sur les jeunes et de ne pas en avoir fait monter suffisamment.

On lui a posé plusieurs fois la question en conférence de presse cette année : 'Pourquoi vous ne faites pas jouer ces mecs-là ? Pourquoi vous ne les intégrez pas plus, même aux entraînements avec le groupe professionnel ?'. Paulo Sousa répondait qu'ils n'avaient pas le niveau, ce qui est certainement vrai. Mais pour un club comme Bordeaux, je pense que, malheureusement, même quand il y a un jeune qui n'a pas trop le niveau, il faut le lancer car ils doivent capitaliser sur ça. S'ils ont un jeune qui se révèle, qui fait une ou deux belle(s) saison(s), ils seront obligés de le revendre au vu de leur situation financière. Il ne faut donc pas s'attendre à un très gros mercato de Bordeaux dans le sens des arrivées. Je pense qu'ils vont tenter d'être actif sur les joueurs en fin de contrat. [...] Débourser entre 5 et 10M€, c'est très compliqué. Ils vont essayer de se mettre sur des opportunités de joueurs en fin de contrat, parce qu'ils ont quand même des arguments quoiqu'on puisse dire. On défonce énormément le club en ce moment, à juste titre, mais quand tu vas jouer à Bordeaux, que tu es joueur de Ligue 1, ce n'est quand même pas dégueulasse." 

Retranscriptions faites par nos soins

N. Paolorsi : "Les jeunes gardés ne seront peut-être pas les meilleurs"

Contenu sponsorisé

En continu