Nicolas Florian : "Il faut sortir de ce qui peut paraître opaque"

Nicolas Florian : "Il faut sortir de ce qui peut paraître opaque"

Le - Réactions - Par

Nicolas Florian, maire de Bordeaux, voulant rencontrer les patrons de King Street après avoir rencontré le président des Girondins, Frédéric Longuépée, et aussi le gestionnaire de l'actif FCGB pour KS, Daniel Ehrmann ; a expliqué à GOLD FM avoir demandé et obtenu que les Marine et Blanc gèrent mieux leur... billetterie.

"J’ai insisté auprès d'eux sur le fait de reprendre des relations normales auprès des supporters, mais, avant ça, de bien poser les axes. Sur les tarifications et la billetterie notamment, on ne comprend plus, et ils vont changer leur modèle, sur ce système de réservations bloquées sur le Virage Sud notamment, où on ouvre, puis ferme... Il faut revenir sur quelque chose de plus logique, comme ça se fait dans les autres stades. Le préalable, je crois, c’est celui-là, et c’est l’accord que m’ont donné les responsables du club. Il faut un peu plus de dialogue, sortir de ce qui peut paraître opaque, il faut un peu plus d’ouverture vers les autres, c’est ce que j’ai dit aux responsables de King Street et au président Longuépée.

J’ai eu l’engagement quant à la solidité financière de King Sreet, maintenant il faut qu’ils expliquent les choses et qu’ils arrêtent peut-être aussi d’être dans une forme d’ambiguïté. Maintenant que que King Street et Monsieur Longuépée sont les seuls interlocuteurs et que DaGrosa n'est plus là, qu'ils affichent leurs ambitions pour le club. On ne visera pas la Ligue des Champions dans 3 ans, mais qu'ils aient un plan à moyen et long terme, c'est leur engagement. Si j'ai senti qu'ils avaient envie de rester ? Oui, je l'ai senti. Il y a des signes, même si on n'achète pas des joueurs comme Paris, mais ils attendent aussi, et comme d'autres, la revalorisation des droits TV."

En écoutant les propos de Nicolas Florian, le porte-parole des Ultramarines Bordeaux 87, Florian Brunet, s'est réjoui de voir le "scandale de la billetterie" être reconnu :

"Le scandale de la billetterie est donc avoué, les ⁦Girondins⁩ ont bien reconnu nous avoir volés. 6 mois après le début de cette escroquerie, c’est un moindre mal... « Merci » à Nicolas Florian ⁩ de sa « rapide » intervention. Et il faudrait que nous fassions confiance à ces escrocs... Ceci dit, la billetterie n’était qu’un point parmi tant d’autres et loin d’être malheureusement le plus important. Nous attendons, sur toutes les autres questions soulevées, des réponses...
#KingStreetOut."

Retranscription faite par nos soins

Nicolas Florian : "Il faut sortir de ce qui peut paraître opaque"

Contenu sponsorisé

En continu