Nicolas de Préville : "Les sifflets ? Je n'en ai pas besoin, je fais mon autocritique tout seul"

Nicolas de Préville : "Les sifflets ? Je n'en ai pas besoin, je fais mon autocritique tout seul"

Le - Réactions - Par

Au sortir du match de jeudi, gagné 2-1 par Bordeaux contre les ukrainiens de Mariupol pour valider, à domicile, leur place en barrage de l'Europa League, l'attaquant Nicolas de Préville a été questionné sur les sifflets dont il a avait été la cible, lui qui n'a pas encore été décisif en ce début de saison et a réalisé des mauvais matches, dans la continuité de sa saison 2017-18 ratée avec les Marine et Blanc.

Le N°12 du FCGB, qu'on sent agacé, a répondu ceci :

"J'ai eu des occasions ce soir. Ça ne rentre pas encore, mais on travaille pour. Les sifflets ? Je les ai entendus les sifflets, oui. Je ne sais pas à quoi ça sert. Après, ce n’est pas une majorité, c’est une minorité dans le public, mais bon… Je ne pense pas avoir besoin de dire ou de prouver que je m’arrache sur le terrain, ça se voit, je pense que je donne tout. Maintenant, je ne crois pas que ce soit utile de siffler un joueur après une occasion ratée. Puis je n’en ai pas besoin, je fais mon autocritique tout seul. Et quand je rate une occasion, je ne suis pas content. Maintenant, voilà, les sifflets, c’est comme ça. Alors on va essayer de se servir de ça pour leur faire fermer leurs bouches."

(Propos retranscrits via ARL)

Nicolas de Préville : "Les sifflets ? Je n'en ai pas besoin, je fais mon autocritique tout seul"

Contenu sponsorisé

En continu