N. Jamain : "Longuépée et Thiodet sont perdus, mais aucune auto-critique"

N. Jamain : "Longuépée et Thiodet sont perdus, mais aucune auto-critique"

Le - Interview GA - Par

Faisant partie de la grosse équipe foot d'RMC, le journaliste Nicolas Jamain - bordelais d'origine et de cœur - a longuement discuté du FCGB actuel, cette semaine, avec nos partenaires et amis de l'émission 'Girondins Analyse'.

Le podcast de cette interview est à écouter ICI,
mais il est également dispo sur nos espaces Soundcloud, Deezer et Spotify.

On vous propose ici une nouvelle retranscription de ses réponses aux questions, et surtout à celle sur les leaks des Ultramarines Bordeaux 87 concernant la mauvaise manière dont les dirigeants Frédéric Longuépée et Antony Thiodet parlent à leur "conseil des membres" de certains sujets (complot des supporters et des médias contre eux, vision des clubs amateurs comme des partenaires financiers, non respect avoué des mesures de chômage partiel et de congés pendant la crise du coronavirus etc) :

"J'ai écouté ça, oui, mais très honnêtement je n'ai pas encore bien pu écouter l'enregistrement qui a été publié ce jour (entretien réalise dans la semaine ; NDLR). Il y a eu une prise de position de Ludovic Obraniak et de Benoît Trémoulinas en faveur des Ultramarines. Il les soutiennent, oui. Après, ce sujet-là (les partenariats payants pour les clubs amateurs et les réactions engendrées ; NDLR), il est... complexe quand même. Bordeaux a toujours bossé avec les clubs amateurs, il y a un lien, clairement, c'est vrai. Alors, maintenant, sur leur nouvelle façon de vouloir le faire, je n'ai pas toutes les données pour en parler quoi... Les 3000€ demandés pour avoir son ticket de partenariat avec les Girondins, on ne sait pas vraiment ce que ça représente pour les clubs ni les conséquences que ça peut leur offrir en retour. Donc j'ai du mal à le dire. Après, sur les révélations, les extraits, les témoignages, c'est là la preuve que ces dirigeants ne savent pas gérer la situation. Tout simplement. Ce que moi je retiens, globalement, c'est qu'ils sont complètent perdus. Que ce soit Longuépée ou bien Thiodet. Et surtout, ce qui m'inquiète, c'est qu'il n'y a aucune remise en cause. Le plus dommageable, c'est qu'il n'y a pas d'auto-critique sur ce qu'on a mal fait.

Moi, je me souviens encore, aussi, au tout-début, en 2018 donc, de certaines des premières déclarations de DaGrosa, pour GACP donc, sur tous ses projets pour le nouveau Bordeaux : 'On va essayer de rendre plus accessibles les buvettes au stade'. Déjà, là, tu te disais bien que ça craignait. Si parmi les grandes lignes du projet, il y avait de fluidifier la fréquentation des buvettes pour que tout le monde puisse boire un Coca zéro... Là, déjà, tu te disais que, l'air de rien, le Jean-Louis Triaud, il manque un peu ; quelque part."

Retranscriptions faites par nos soins

N. Jamain : "Longuépée et Thiodet sont perdus, mais aucune auto-critique"

Contenu sponsorisé

En continu