Monchi (DS de l'AS Roma) : "On regarde avec les juristes si on peut attaquer Bordeaux et les agents"

Monchi (DS de l'AS Roma) : "On regarde avec les juristes si on peut attaquer Bordeaux et les agents"

Le - Mercato - Par

Grâce à la traduction du journaliste Johann Crochet, voici les propos de Monchi, le directeur sportif de l'AS Roma, qui réagit, sur la TV du club italien, au fait que Malcom ait "planté" la Roma pour aller finalement au FC Barcelone.

"On regarde avec les juristes si on peut attaquer Bordeaux et les agents. On est en train de regarder tout ça car j’ai des messages des agents, des confirmations du club. (...) Malcom était un profil que nous recherchions. Nous avons entamé des négociations avec son club et les agents il y a une semaine. Nous avons trouvé un accord hier, à 17H, avec les agents et le club. On a eu l'autorisation pour qu'il vienne à Rome faire la visite médicale. Tout était ok. Stéphane Martin nous a rappelé 30 minutes plus tard pour nous dire qu'ils voulaient faire un communiqué pour annoncer l'accord. On n'était pas trop pour car ce n'est pas dans nos habitudes, et on est cotés en bourse. On a finalement accepté et suivi le mouvement avec un tweet d'annonce. Je savais que plusieurs équipes voulaient Malcom, et y compris le Barça, c'est pour ça qu'on a travaillé vite et dur pour trouver l'accord. Vers 21H, un des agents de Malcom m'a ensuite appelé pour me dire que Bordeaux avait retiré l’autorisation de venir à Rome. J'ai appelé Stéphane Martin, qui m'a dit que le Barça avait fait une offre plus importante. Je lui ai dit que nous avions un accord avec des signatures. J'ai informé notre président, qui m'a autorisé à faire une offre plus importante que celle du FC Barcelone. Je n'étais pas pour personnellement, car nous avions déjà un accord et ce n'est pas des choses qui se dont. Donc on a dit à Bordeaux qu'on ferait une nouvelle offre.

Vers 23H, on a envoyé notre nouvelle offre, avec des documents signés. Martin m'a dit que si tout le monde était d'accord, ça serait ok. Mais j'ai parlé ce matin à l'agent, qui m'a dit qu'il avait un rendez-vous avec Bordeaux à 11H pour tout valider, puis l'après-midi Bordeaux et les agents nous ont demandé de refaire une nouvelle offre car Barcelone était revenu à la charge. J'ai dit : 'Basta, on ne fait pas des enchères'. Donc on a tout arrêté à ce moment-là. (...) On travaille sur le profil d'un autre joueur, aussi fort, si ce n'est plus fort, que Malcom."

Monchi (DS de l'AS Roma) : "On regarde avec les juristes si on peut attaquer Bordeaux et les agents"

En continu