Manu Lonjon : "(Cet été) Paul Baysse attendait qu'on l'appelle et a même appelé un dirigeant du club"

Le - Médias - Par

Sur les ondes de RIG, Manu Lonjon (Yahoo Sport) est revenu sur les sujets d'actualité du FCGB, dans l'émission Girondins Analyse. Le journaliste sportif revient notamment sur le premier match raté à Gallice de Paul Baysse et l'arbitrage délicat en cette fin de rencontre :


"(...) Ça c'est le principe des supporters - Dieu sait que j'aime les supporters de foot ! -. Par exemple, c'est dans l'ère du temps et c'est un autre débat, mais pour moi la critique de l'arbitrage c'est le niveau zéro de l'analyse foot. Je connais un peu Paul (Baysse), je l'aime beaucoup, mais il ne doit pas faire ce qu'il fait (sur l'action du pénalty concédé contre Caen, ndlr). Lui le premier vous (s'adressant à l'équipe de GA) le dira. Il ne doit pas le faire ! Tu recrutes Paul parce qu'il a 30 ans, de l'expérience... Il ne doit pas réagir comme ça. Au pire, il pète les plombs dans les couloirs d'après-match, mais sur le terrain il ne peut pas faire ça. Quand vous parlez de l'arbitrage : oui, il y a une erreur d'arbitrage, mais tu as 'perdu' un seul point, parce que ce match-là tu n'allais pas le gagner... Paul, la faute qu'il fait c'est un signe que quand ça va mal... C'est une réaction épidermique et tu ne peux pas en vouloir à quelqu'un d'avoir ce genre de réaction, mais Paul tu le prends pour quoi ? Paul tu le prends parce qu'il connaît la Ligue 1, parce que c'est un dur, qu'il va t'amener de la dureté et de l'expérience. (...)"


Manu Lonjon revient également sur le nom de Baysse qui avait circulé dès cet été... notamment grâce à la demande du joueur en personne. En fin de contrat avec Nice, le défenseur avait alors patienté,et signé à Malaga :


"Paul, il attendait qu'on l'appelle. Il a même appelé un dirigeant des Girondins pour dire : 'Les mecs, je suis là !'. Il était gratuit, formé à Bordeaux, il a l'expérience de Ligue 1, c'était le capitaine de l'OGC Nice, c'était quoi le risque (de le faire venir, ndlr) ? Là tu l'as pris, pas trop cher finalement (1M€), par contre tu l'as payé beaucoup plus cher que tu l'aurais eu cet été en salaire et tu lui as filé un an de contrat de plus qu'il voulait cet été ! Le fait de le reprendre cet hiver c'était un aveu de faiblesse qui, quelque part, est aussi un aveu d'intelligence, mais quand tu vois ça de l'extérieur tu as du mal à comprendre qu'un entraîneur et un directeur sportif ne puisse pas bosser ensemble..."


Retranscription faite par nos soins


Manu Lonjon : "(Cet été) Paul Baysse attendait qu'on l'appelle et a même appelé un dirigeant du club"

En continu