M. Lonjon : "La masse salariale de Bordeaux est colossale et tu n'as pas d'actifs"

M. Lonjon : "La masse salariale de Bordeaux est colossale et tu n'as pas d'actifs"

Le - Médias - Par

Toujours dans son émission 'Manu Time' de ce soir, via sa chaîne Twitch, le journaliste Manu Lonjon, spécialisé mercato et coulisses du foot, a encore parlé des Girondins de Bordeaux. Après ses infos à propos d'Eduardo Macia sur le départ et de Paulo Sousa qui a commencé à négocier ce jour avec sa direction pour un départ à l'amiable, Manu Lonjon aborde les soucis financiers et de gestion sportive du FCGB.

"On peut dire que tout est gelé à Bordeaux, oui, mais on mésestime la crise. Des chiffres tournent sur Bordeaux, mais on saura à la DNCG car personne ne sait, enfin on peut au moins penser que c'est entre 50 et 70 M€ de trou. Et, en plus de ça, le président Frédéric Longuépée est attendu par la DNCG de façon très particulière suite aux Girondins Leaks et au 'numéro de claquettes' dont il avait parlé. Tu as aussi le coach, Paulo Sousa, qui a annoncé son départ en fin de semaine dernière, et tu as maintenant le directeur sportif, Eduardo Macia, qui annonce qu'il va partir... Donc bon...

En plus, tu as une masse salariale qui est, je crois, la 5 ou 6ème de Ligue 1, avec 300 salariés au club, donc plus que la plupart des autres clubs et même le double de certains, et pas des petits clubs. En tout cas, la masse salariale est colossale et tu n'as pas d'actifs. Je veux dire le problème de Bordeaux c'est que tu n'as pas de gros joueurs à vendre. Des supporters bordelais le pensent peut-être, mais personne ne posera 15 M€ sur Otávio, ni sur De Préville, ni pour qui que ce soit à Bordeaux. Quand tu as une masse salariale colossale mais que tu ne peux pas vendre, c'est une catastrophe pour Bordeaux. Et je pèse mes mots ! Des clubs comme Lille ou Monaco, ils ont des actifs joueurs à vendre, eux, alors que Bordeaux n'a pas ça, ni Sainté."

Retranscriptions faites par nos soins

M. Lonjon : "La masse salariale de Bordeaux est colossale et tu n'as pas d'actifs"

Contenu sponsorisé

En continu