M. Chalmé : "Tous ces détails, il fallait aller les chercher (...), ce n'était pas juste de la chance"

M. Chalmé : "Tous ces détails, il fallait aller les chercher (...), ce n'était pas juste de la chance"

Le - National 2 - Par

En entretien sur les médias officiels du club, l'entraîneur de la réserve des Girondins de Bordeaux, Matthieu Chalmé, fait un bilan de la première partie de saison de sa jeune bande, promue en National 2 et qui est 13ème sur 16 avec 16 points en seulement 13 journées (2 matches ont été reportés).

Les analyses de l'ancien arrière droit du FCGB et de Lille :

"L'équipe est en progression depuis le début de la saison. Je n'étais pas inquiet au départ, mais la situation se compliquait un petit peu. On a beaucoup de jeunes joueurs, on le savait d'entrée, et c'est vrai qu'ils ont mis du temps à s'adapter ce niveau-là, qui demande concentration et expérience. Là où j'étais rassuré, c'est que les contenus étaient intéressants et qu'on n'est jamais passé au travers d'un match, on n'a jamais été trop dominé non plus, donc il ne manquait pas grand-chose ; surtout cette expérience qu'on n'avait pas. Et depuis quelques temps, les joueurs ont fait ce qu'il fallait pour s'adapter au niveau, ils ont été plus efficaces, que ce soit défensivement ou offensivement. Ça nous permet d'avoir de meilleurs résultats et d'être relancés dans ce championnat.

(...) Au début de la saison, on avait beaucoup d'occasions et souvent, les petits détails ne tournaient pas en notre faveur. Je disais alors aux garçons qu'à un moment ça allait payer si on continuait à tous travailler dans ce sens-là, et aujourd'hui, la moindre occasion qu'on a on arrive à la mettre au fond. Quand on mène 1-0, c'est toujours plus facile que de courir après le score. Mais tous ces détails, il fallait aller les chercher, et on ne faisait peut-être pas forcément tout ce qu'il fallait. J'essaye de faire prendre conscience de ça aux garçons. Ce n'était pas juste de la chance ou de la réussite, il nous manquait certaines choses pour pouvoir atteindre nos objectifs et faire des performances les week-ends."

M. Chalmé : "Tous ces détails, il fallait aller les chercher (...), ce n'était pas juste de la chance"

Contenu sponsorisé

En continu