Ludovic Obraniak : "Le club n'est plus assez fort (...), Longuépée n'incarne rien"

Ludovic Obraniak : "Le club n'est plus assez fort (...), Longuépée n'incarne rien"

Le - Anciens - Par

Pour Europe 1, l'ex milieu offensif de Metz, Lille et Bordeaux, Ludovic Obraniak, a évoqué - au-delà du nouveau logo des Girondins qu'il n'aime pas du tout et de la crise au FCGB, symbolisée surtout par le président Frédéric Longuépée qui est critiqué de partout - le fait que les joueurs considèrent de plus en plus les Marine et Blanc comme un club tremplin.

"Aux Girondins, il faudrait vraiment tout se remettre en perspective pour bien expliquer tous les problèmes. Je ne dédouane surtout pas GACP, l'ancien co-actionnaire avec King Street, qui a coûté beaucoup d'argent au club, comme je ne dédouane pas les joueurs, non plus. (...) Quand on entend des Kamano ou des Otávio qui disent dans des interviews vouloir partir et penser aller plus haut que Bordeaux en allant voir ailleurs ça me désole un peu. Car Bordeaux, à mon époque, ce n'était pas juste un tremplin et y signer c'était quelque chose de fort. Moi, en venant de Lille à Bordeaux, je ne voyais pas ça comme une régression, ce n'était pas un tremplin pour moi.

Mais à présent le club n'est plus assez fort pour véhiculer quelque chose de fort au niveau ancrage, identité et institution ni au niveau sportif. Et le président Longuépée, il cristallise trop de problèmes et il est contre tout le monde : supporters, mairie, et aussi Paulo Sousa qui veut se barrer et même des salariés qui en ont marre et veulent du changement... Les Ultramarines, dont je salue le combat qui est louable, ils obtiennent des fuites, mais si ça vient de l'intérieur ce n'est pas pour rien. Donc Longuépée, c'est trop ! Il faudrait un projet sportif, d'abord, mais Longuépée n'incarne rien, zéro projet sportif. Et à la tête de ce club, ils font tout à l'envers."

Retranscriptions faites par nos soins

Ludovic Obraniak : "Le club n'est plus assez fort (...), Longuépée n'incarne rien"

Contenu sponsorisé

En continu