Ludovic Obraniak : "Je ne me sens plus faire partie de la famille"

Ludovic Obraniak : "Je ne me sens plus faire partie de la famille"

Le - Anciens- Par

Sur les ondes d'RMC ce samedi soir, après les matchs de Ligue 1 du jour, Ludovic Obraniak a été questionné sur les 75 ans du LOSC, fêtés contre Dijon (1-0).

Chambré par son confrère, Jonatan McHardy, sur le look du maillot porté pour l'occasion (blanc avec un vaste scapulaire grenat et un short bordeaux), l'ancien milieu offensif international polonais passé par Metz, Lille et Bordeaux s'est livré :

"Je peux t'assurer qu'à Lille, en ce moment, ils pensent à plein de choses sauf à moi, c'est une certitude (rire). Pourquoi je n'y étais pas ? Parce que je suis là, déjà (en plateau), je suis content d'être avec vous et je travaille. Et parce que je n'avais pas vraiment envie d'y aller tout simplement. Je dis ça la mort dans l'âme, parce que j'aurais été heureux de passer du temps avec les supporters et tout... J'ai été invité, oui, mais voilà... Je ne me reconnais pas dans ce LOSC-là - pareil, mais ça saute moins aux yeux qu'à Bordeaux - donc je ne me sens plus faire partie de la famille. Après, c'est bien, ils ont fait un bon coup de comm', ils ont vendu plein de maillots : bravo. De mon point de vue, je m'en fous, je n'ai pas assez d'égo pour revendiquer quoi que ce soit. Je sais ce que j'ai fait, les gens me le rendent assez bien.

Mais c'est surtout pour les gens qui viennent au stade, les nouvelles générations, où quand tu viens ça se transmet de père en fils. Là, le gamin arrive et ne sait pas qui (joue), comment, pourquoi et ça me gêne. J'aimais aller au stade, à Metz, où mon père me disait : 'Tiens, lui c'était Michel Ettorre'... Il y a tout ça. Et je ne le retrouve plus. J'arrive à le supporter, je vis avec, il n'y a pas de soucis, mais ça m'attriste. (...) Si tu veux rendre hommage au LOSC, je crois qu'en 2011 on a quand même marqué l'histoire du club ; mais compte le nombre de mecs qui sont encore en activité ou pas disponible un samedi soir contre Dijon..."

Retranscription faite par nos soins

Girondins33 recrute !

Passioné des Girondins et habité d'une âme de rédacteur ?

Rejoignez-nous !

En continu