Élisa Launay : "Contre des équipes à notre portée, on s'est mises à leur niveau, sans le vouloir..."

Élisa Launay : "Contre des équipes à notre portée, on s'est mises à leur niveau, sans le vouloir..."

Le - Interview - Par

Toujours lors de sa venue dans 'Girondins Analyse' (R.I.G), ce vendredi, la saison de l'équipe féminine des Girondins en D1 a été retracée par Élisa Launay. Relégables à la différence de buts... particulière, par rapport à Saint-Étienne, juste devant elles au classement, les Bordelaises ont encore une dernière journée, jeudi, pour essayer de se sauver. Ce sera, pour elles, à Paris ; et contre Guingamp pour les Vertes.


http://www.zupimages.net/up/17/21/gcjs.jpg


« Les regrets sur la saison ? Oui, il y en a beaucoup, surtout sur les matches contre Albi, Metz, Soyaux, qui étaient à notre portée. En fait, je crois que, sans le vouloir, on s’est mises à leur niveau, sans faire plus. Alors que contre Lyon, où on ne perd que 1 à 0, ou bien face à Montpellier, contre qui on perd deux fois de peu, face à Juvisy, avec deux matches nuls, ou contre Marseille, chez qui on a gagné 1 à 0, on a réussi à augmenter notre niveau pour nous rapprocher du leur, nous mettre à leur hauteur. Donc ça donne des regrets, car on voit qu’on a le niveau de la D1. (…) Aussi, sur le dernier match, que j’ai revu après-coup, je trouve que… Alors, je ne dirai jamais qu’une arbitre est mauvaise en soi, car je respecte tous les arbitres, je sais que c’est très dur, mais après... Dimanche, contre Juvisy, il y a des fautes non sifflées, des cartons jaunes qui ne sortent pas, un pénalty qui doit 100 fois se siffler pour une faute sur Emelyne (Laurent). Je me souviens aussi que contre Montpellier, avec la même arbitre, on doit aussi bénéficier d’un pénalty et que sur le premier but adverse je subis une faute qui n’est pas signalée… Mais cela dépend des arbitres. On a vu que certaines sont un peu impressionnées, et n’osent parfois pas sanctionner les grosses équipes, mais d’autres n’hésitent pas pour prouver qu’il faut les respecter.


http://www.zupimages.net/up/17/21/oxtj.png


(…) L’engouement populaire ? Oui, ça arrive, forcément. Ce n’est pas encore énorme, bien sûr, et on ne peut pas en demander plus pour l’instant, mais des gens viennent nous voir à tous les matches, et je les en remercie, beaucoup, car on a besoin d’eux, de leurs encouragements. A l’extérieur aussi, on peut compter sur nos supporters, de bons supporters. Vraiment, merci à eux, c’est très gentil ! »


Élisa Launay : "Contre des équipes à notre portée, on s'est mises à leur niveau, sans le vouloir..."

Contenu sponsorisé

En continu