Les UB87 appellent à l'union pour "ne pas laisser le club devenir le jouet de brigands internationaux"

Les UB87 appellent à l'union pour "ne pas laisser le club devenir le jouet de brigands internationaux"

Le - Ultramarines - Par

Suite des explications des Ultramarines Bordeaux 87, via leur compte Twitter, sur les dangers qu'ils voient désormais dans le rachat des Girondins de Bordeaux par le double fonds américain (d'investissement et de placement) GACP - King Street.

"Les semaines passent, et force est de constater que le rachat du club tourne au vinaigre. Après des semaines d'investigation, il nous paraît clair que le FCGB n'est pas en train de passer sous pavillon américain, mais plutôt sous celui de l'argent sale. Face à ce qui est une "catastrophe annoncée", l'heure n'est désormais plus au questionnement ou à l'inquiétude. Nous devons réagir. Il y a urgence. Notre club fait certainement face à un des plus gros périls que nous ayons connu depuis 1987. Nier l'évidence nous rendrait complice. Nous appelons donc tous les supporters et les supportrices des Girondins inquiets, à nous rejoindre sur la Fan Zone, jeudi soir, entre 19:45 et 20:15, pour une démonstration de force. Pour une prise de parole, aussi. Nous nous positionnerons fermement demain, et appelons d'ores et déjà Nicolas de Tavernost, Alain Juppé ainsi que tout l'ensemble du monde sportif bordelais à ne pas laisser le club devenir le jouet de brigands internationaux. A tous ceux-là, #HandsOffFcgb !!!

Nous appelons notre communauté, ainsi que les amoureux des Girondins à vous approprier ce hashtag. Et surtout à nous rejoindre demain. Merci à tous et à toutes de votre soutien. #HandsOffFcgb"

Les UB87 appellent à l'union pour "ne pas laisser le club devenir le jouet de brigands internationaux"

Contenu sponsorisé

En continu