Les UB 87 encore plus énervés contre F. Longuépée après sa prise de parole

Les UB 87 encore plus énervés contre F. Longuépée après sa prise de parole

Le - Ultramarines - Par

Après l'affaire d'hier soir (en marge de Bordeaux - Nîmes : 6-0, J16 de L1), avec de la censure du club envers le Virage Sud, alors que le conflit entre Ultramarines et direction des Girondins est déjà fort et long, le président Frédéric Longuépée a (enfin !) pris la parole pour dire qu'il ne démissionnerai pas et d'autres choses... qui n'ont - sans surprise - pas plu aux Ultramarines Bordeaux 87.

Les messages du groupe et de leur porte-parole, Florian Brunet, sur les réseaux sociaux :

UB : "Le Virage Sud, ce soir encore, a répondu brillamment présent pour défendre le club et la tribune populaire. Avec maîtrise, retenue, mais avec la conviction des passionnés. Personne ne nous bâillonnera, personne ne volera l’âme du FCGB. #LonguépéeDémission

Tenter de nous priver de notre liberté d’expression, fruit d’un long partenariat entre le club et le VS, ça ne suffit encore pas. La sortie de FL est insultante, hautaine, mensongère. Aucun incident mais de la passion. Et qu’il parle des valeurs du FCGB dépasse juste l’entendement."

Brunet : "Il aura fallu qu’il (Longuépée) perde un bras de fer avec le VS pour faire mine enfin de défendre le club. Il croit avoir atteint son but, nous pousser à la faute. Prouvant sa méconnaissance totale du foot, il ne sait que c’est faux et au contraire se ridiculise en insultant tout un peuple. Quant au dialogue, tout le monde a compris ce soir qu’il était avec FL impossible. Nous sommes des gens vrais, authentiques, respectueux du passé et de ceux qui l’ont construit. Tout le contraire de lui. Sa suffisance, son mépris pour tous, apparaissent comme une évidence."

Les UB 87 encore plus énervés contre F. Longuépée après sa prise de parole

Contenu sponsorisé

En continu