Les avis de L. Perpigna (UB) sur le mercato, Sousa, Varela, Longuépée etc

Les avis de L. Perpigna (UB) sur le mercato, Sousa, Varela, Longuépée etc

Le - Ultramarines - Par

Alors que Florian Brunet est monté au créneau sur le sujet de l'homophobie pour défendre les Ultras (en général) - accusés d'être homophobes par les pouvoirs publics - et que les Ultramarines ont publié un communiqué après leur récent entretien avec la direction du club ; Laurent Perpigna a été interviewé par Julien Bée pour l'émission 'Le Point G' (Gold FM feat. G4E).

Voici donc les analyses de l'un des porte-parole des UB 87 sur la situation des Girondins de Bordeaux, sportive et extra-sportive. 'Skunk' répond également, et ce d'entrée, à une question un peu plus personnelle ; celle de sa présence réduite au stade ces derniers mois :

"Aujourd'hui, et du fait de mes activités professionnelles, je suis un petit peu éloigné, après 15 ans à mener les chants dans le Virage Sud ; mais je ne suis certainement pas éloigné du club. Et ce qui est important, dans un groupe ultra et une tribune, c'est que la jeunesse s'exprime. Puis, même si je ne suis pas bien vieux, il y a des gens bien plus jeunes que moi qui ont la gnaque et sont très bons. Alors je les suis avec grande attention, et cela ne m'empêche pas d'être présent dès que je le peux. Mais remonter au micro ça reste une chose qui est en moi et il est clair que je ferai toujours quelques apparitions, même si ce n'est plus moi qui ai le leadership là-dessus.

(...) Mon avis sur le mercato d'été des Girondins ? Je suis partagé, car il y a deux aspects d'analyse : ce qu'on nous avait promis et ce qu'il y a en réel. Sur le réel, il y a quand même eu du mouvement, des choses intéressantes, et je crois qu'on l'a vu sur les deux derniers matches (victoire à Dijon et nul à Lyon, NDLR). Quelque chose est en train de se créer, avec des joueurs percutants, un changement d'état d'esprit et dans le travail, au niveau des entraînements. Sur cette manière-là, j'ai envie d'être optimiste. Mais pas totalement, car c'est encore bien trop tôt pour dire que ça évolue dans le bon sens et pour savoir si l'équipe sera performante et compétitive. Après, de l'autre côté, nous sommes déçus, car on nous avait promis beaucoup et qu'un certain nombre de ces promesses n'ont pas abouti... Alors on se pose des questions. (...) Quand on nous promet des recrues, des noms, on a appris avec l'histoire qu’on ne nous donnait jamais vraiment la parole, qu'on nous promettait souvent des choses mais que c’était toujours lié à un certain nombre de variables et qu’au final, entre les promesses et ce qu’il y avait derrière sur le terrain, il y avait souvent un vide. (...) Mais ne comptez pas sur le fait que je verse dans la sinistrose, car je suis extrêmement optimiste comme personne, mais le reproche qu'on dresse à GACP sur l'investissement financier ça rejoint ce qu'on disait au départ sur le fait qu'ils sont arrivés sans fonds propres et qu'ils n'ont pas d'argent. On le savait...

Maintenant, notre position... Les Ultramarines ont d'abord été très hostiles à l'arrivée des Américains et pour les accueillir, puis on a eu des réunions avec eux, des discussions très claires, et on leur a accordé notre confiance car ils étaient en place et que leur faire la guerre ne servait à rien. On ne voulait pas risquer de mettre le club en danger en court-circuitant son évolution. Alors on leur a accordé notre confiance tout en restant très vigilants, et aujourd'hui on est encore dans ce stade-là : on discute, regarde, analyse, on essaye de surveiller en coulisses, au maximum, comment le club évolue. Dire que nous avons accordé notre confiance, c'est réel, mais attention ; c'est une confiance sous conditions, sous contraintes on va dire.

(...) Hugo Varela et la nouvelle direction ? On a des relations assez constantes avec Hugo Varela. Et elles sont positives, dans le sens où on est un peu tenu au courant de l'évolution des choses. Bon, ce n'est rien d’extraordinaire, mais un dialogue s'est créé. Pour les Ultras, ce qui est important, c'est d'être écoutés. Non pas par pur égocentrisme ou narcissisme, mais car on représente un groupe de plus d'un millier de personnes et qu'on fait donc un peu figure de derniers rescapés historiques du club, à l'heure où son organigramme il a totalement changé. Beaucoup de gens sont nouveaux dans ce club et nous sommes un peu les garants de ce patrimoine - pas autoproclamés, mais de fait on l'est -, donc notre voix compte et porte. Et il est hyper important que tous les nouveaux venus considèrent les Ultramarines comme un acteur important de la vie du club. C'est une chose acquise pour certains - dont Monsieur Varela -, mais... pour Monsieur Longuépée c'est assez différent. Après, notre relation sportive avec le club, mais comme toujours, elle est vouée à être conflictuelle et en perpétuelle négociation.

(...) Ce que je pense du coach Paulo Sousa ? On sort d'un cycle très compliqué au niveau des entraîneurs, sans avoir eu de stabilité depuis Laurent Blanc, donc on s'en cherche une. Comme je le disais, j'ai envie d'être optimiste. Et par rapport aux promesses de mercato qui avaient été faites aux Ultras je crois qu'il faudrait surtout demander ça à Sousa, savoir ce qu'on lui avait promis, s'il a pu faire de dont il avait envie et quelle sera sa méthode de travail. Mais, encore une fois, sur le début de saison et les deux derniers matches - sans parler des matches amicaux -, c'est intéressant. Les prochains matches à domicile (contre Metz et Brest, J5 et 6) seront décisifs pour voir si le travail de Sousa porte ses fruits et si la saison part bien ou part comme les saisons dernières. (...) Pour moi, les recrues sont quand même de bons choix et il y a peut-être le début d’une colonne vertébrale qui se crée, entre Koscielny et Hwang. Je pense d'ailleurs que cela faisait longtemps qu’on n’avait pas vu un attaquant qui remuait autant les défenses que Hwang. Après, je parle d’un début de colonne vertébrale, mais il est clair qu'il manque quelque chose à cette équipe et c’est pour ça que c’est extrêmement dommage qu’on ne soit pas allé au bout du recrutement, et notamment au milieu de terrain où il y a clairement des faiblesses. Je ne sais pas si nos jeunes joueurs seront au niveau la Ligue 1, mais un grand nom, un joueur d’expérience, au milieu aurait fait énormément de bien, surtout vu l'enjeu de reconstruction."

Source des retranscriptions : émission 'Le Point G', de GOLD FM & G4E

Les avis de L. Perpigna (UB) sur le mercato, Sousa, Varela, Longuépée etc

Contenu sponsorisé

En continu