Léonard Specht se souvient de ses 5 ans au FCGB (ambiance, titres, départ)

Léonard Specht se souvient de ses 5 ans au FCGB (ambiance, titres, départ)

Le - Anciens- Par

Avec l'attaquant Albert Gemmrich et le gardien Dominique Dropsy (RIP Domi), le défenseur Léonard Specht est un des plus grands joueurs passés par Strasbourg et Bordeaux. Ce soir, dans 'Top Girondins', sur ARL, il était invité pour évoquer ce match FCGB - RCSA de dimanche (J18 de L1) mais aussi - et surtout - ses émotions quand ses deux clubs de cœur s'affrontent.

"Comment je vais ? Très bien. Quand on parle de Bordeaux, ça va toujours bien pour moi (sourire), Donc je vais très bien. Mes souvenirs bordelais ? Pour moi aussi, c'est la plus belle période niveau football, mais je retiens aussi la ville, la région, l'ambiance. Au-delà du sportif, qui a été au top pendant 5 ans (82-87) et où nous avons été 3 fois champions, j'ai aimé la région, la ville, et j'ai côtoyé des joueurs et un entraîneur (Aimé Jacquet) extraordinaires. Ce n'était là que des grands moments. Ce que je pense du football actuel ? Le foot restera toujours le foot, avec des bonnes et moins bonnes, comme le monde et la société. Le football est souvent en avance sur le reste, donc il change, mais il faut s'adapter. Les joueurs vivent avec ça : plus d'argent, puis la technologie... Mais on doit s'adapter aux difficultés.

(...) Les raisons de mon départ des Girondins ? Strasbourg voulait que je revienne jouer et que je rentre dans l'encadrement du club, mais Bordeaux voulait aussi me garder. Le président Claude Bez m'avait fait une proposition, et j'étais tenté. Je pouvais aussi rester dans l'encadrement bordelais et ma famille se plaisait à Bordeaux, mais il fallait bien choisir. Aussi, à Bordeaux, un certain Alain Roche brillait et me poussait gentiment vers la sortie. Donc j'ai choisi de partir car un jeune prenait ma place et que j'avais une offre intéressante du Racing. Mais maintenant, je suis encore en contacts avec des Bordelais, qui sont mes amis. Je revois Patrick Battiston, Marius Trésor ou Bernard Lacombe - que je vais voir ce weekend, et donc je ne pourrai pas voir le match Bordeaux - Strasbourg -. En tout cas, revenir à Bordeaux me fait toujours très plaisir, car j'y ai passé des années merveilleuses."

Girondins33 recrute !

Passioné des Girondins et habité d'une âme de rédacteur ?

Rejoignez-nous !

En continu