Le frère de T. Klidje menacerait la presse togolaise de porter plainte

Le frère de T. Klidje menacerait la presse togolaise de porter plainte

Le - Mercato - Par

Dans Le Républicain-Infos, l'agent togolais Mawuli Kwaku Avorgah utilise son droit de réponse aux informations du journal (voir article du tweet inséré en fin de brève), qui sont pour le moins gravesautour du transfert du jeune attaquant Thibault Klidjé (18 ans) aux Girondins de Bordeaux.

Tandis que ce dernier, dans un entretien, fin février à Africa Top Sports chargeait justement son agent ("J’avais pensé à arrêter le football, suite aux nombreuses intimidations faites par mon agent togolais. (...) Une très violente campagne de dénigrement et de calomnie s’est ensuite répandue sur les médias locaux"), cette personne explique sa version.

D'après Monsieur Avorgah (agence MiG Mak International Group), Thibault Klidje voyagea en mai 2019 à Bordeaux pour effectuer des essais aux Girondins - il en avait déjà effectué à Porto et à Zagreb -, bénéficiant d’un bon de sortie de la part de son employeur, le Gomido FC, club de D1 Togolaise basé à Kpalimé. Suite à cela, ni le club ni l'agent du joueur n'eurent de nouvelles du FCGB. Mais, dans un second temps, Klidje entra en conflit avec son agent pour rejoindre SportBack, agence de Nicolas Onisse et Youcef Boudjemai. Il quitta Kpalimé pour rejoindre l'AS Mbila Sport, un club de D3 au Congo Brazzaville, avant que Girondins ne reviennent vers lui.

Souleymane Cissé, gérant le centre de formation du FCGB depuis quelques mois, est accusé par Kwaku Mawuli Avorgah d'avoir été complice avec les agents de SportBack pour lui "voler" un joueur dont il est le représentant légal, afin que ces personnes agissent dans leurs intérêts personnels en organisant un transfert relais via la D3 congolaise. Ce montage, en plus de spolier Monsieur Avorgah, pourrait d'ailleurs priver le Gomido Kpalimé d'une part de l'argent qui lui est dû, déjà sur le transfert, et sur la revente éventuelle future d'un élément qui serait donc considéré comme aussi formé à l'AS Mbila.

En plus de diffuser la version de Mawuli Kwaku Avorgah, Le Républicain-Infos écrit aussi :

"Selon nos informations, l’agent Mawuli Avorgah avait peur et voyait sa vie en danger, d’où son refus de se rendre à Abidjan à l'invitation des Girondins pour négocier, contrairement aux agents de Sportback, qui n’ont cessé d’insister sur cette rencontre à Abidjan pour signer des documents. Finalement, aucun accord ne fut trouvé entre ces deux agences et Souleymane Cissé. En conséquence, poussé et rassuré par Sportback et Souleymane Cissé, le joueur Klidje Thibault décida donc de saisir un cabinet d’avocats pour la résiliation de son contrat de représentation le liant avec son agent."

Enfin, encore dans un autre article, ce médiaffirme - chose nouvelle - que "Vihose Aristide Klidje, frère aîné de Thibault, a voulu passer par menace et intimidation en contactant le directeur de la publication de notre journal pour lui intimer l’ordre de retirer l’article dans les 48 heures suivant publication". Vihose Aristide Klidje, qui se présente au passage comme... l'agent du footballeur, aurait d’ailleurs "contacté un cabinet d’avocats pour une prochaine plainte contre le journal".

Le dossier s’envenime malheureusement autour de Thibault Klidje, qui avant même de jouer en faveur des Girondins ou au moins de leur(s) équipe(s) de jeunes est connu du grand-public... pour de mauvaises raisons.

Le frère de T. Klidje menacerait la presse togolaise de porter plainte

Contenu sponsorisé

En continu